Guingamp achève l'OL

le
0

Après une première mi-temps complètement maîtrisée par l'OL, le match a tourné à la mi-temps. Bien plus incisifs, les Guingampais ont tordu les Lyonnais. Et largement.

Olympique lyonnais 1-3 En Avant de Guingamp

Buts : Lacazette (37e, sp) pour Lyon // Salibur (46e) et Coco (52e et 77e) pour Guingamp

C'est la bronca dans le Parc OL. Les sifflets accompagnent maintenant les banderoles. Joël Bats est en train de s'enfoncer sur son siège, le regard noir, perdu dans ses pensées. Mais il n'échangerait sa place avec l'entraîneur ou le président lyonnais pour rien au monde. Jean-Michel Aulas dans sa tribune et Bruno Génésio sur le banc tirent la même tronche. Celle des très mauvais jours. En partant de son côté gauche, Marcus Coco vient de déposer Rafael et Nicolas Nkoulou avec une étonnante facilité avant de décocher une énorme frappe sous la barre d'Anthony Lopes. C'est le troisième but guingampais en moins de trente minutes. Un ascenseur émotionnel pour les Lyonnais, qui pensaient être en train de relancer la machine en menant tranquillement contre l'EAG, et qui finalement sont en train de concéder l'une des défaites les plus difficiles à avaler de la saison. Il va falloir une sévère remise en question.

Le caractère de Lacazette


Dès les premières minutes du match, l'Olympique lyonnais donne le ton et Sergi Darder oblige Karl-Johan Johnsson à sortir un premier arrêt. Parfait pour permettre aux hommes de Bruno Génésio d'emmagasiner de la confiance. Sans forcer, sans faire de pressing vraiment intense, les Lyonnais mettent peu à peu leur emprise sur le match. L'OL opère en cycle de dix minutes et alterne entre les phases de temporisation et d'accélération. Et à chaque fois qu'ils accélèrent, les Rhodaniens apportent le danger sur le but guingampais, à force de combinaisons en une touche de balle, et de transmissions rapides. Peu avant l'heure de jeu, Sergi Darder est encore une fois tout proche d'ouvrir le score, mais son contrôle est un peu trop long et ne lui permet pas d'ajuster Johnsson.

En face, les Guingampais se contentent de constituer un bloc bas et balancer des longs ballons devant. Même si, logiquement, la priorité est à la solidité de sa défense, Guingamp est décevant. D'une passivité déconcertante, les Bretons semblent accepter le fait de subir. Ce qui est dommage car lors de leurs rares intrusions…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant