Guinée/Prison à vie pour 11 accusés du massacre de Womey

le
0

CONAKRY, 22 avril (Reuters) - La justice guinéenne a condamné 11 personnes à la réclusion à perpétuité pour le meurtre l'an dernier de huit membres d'une équipe qui était chargée d'informer la population sur les risques de l'épidémie de fièvre Ebola, dans une zone reculée du pays, a fait savoir mercredi un procureur. Les corps de huit personnes avaient été retrouvés en septembre à Womey, village des environs de la ville de Nzerekore, à 1.000 km au sud-est de la capitale Conakry. "Il y avait 26 coaccusés. Onze d'entre eux ont été condamnés à la prison à vie", a dit le procureur William Fernandez, qui avait requis la peine de mort. Les 15 autres accusés ont été innocentés et remis en liberté. Parmi les membres de l'équipe anti-Ebola, qui avait été attaquée à coups de pierre par une foule à Womey avant d'être massacrée, figuraient deux médecins et trois journalistes. (Saliou Samb; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant