Guilluy : « Le second tour reste ouvert »

le
0
INTERVIEW - Pour l'auteur de Fractures françaises (Bourin Éditeur), le discours de François Hollande est «structurellement minoritaire» dans l'électorat français.

Christophe Guilluy est géographe. Il a publié Fractures françaises (Bourin Éditeur), en 2010. Il est par ailleurs coauteur du Plaidoyer pour une gauche populaire et il a animé un courant de réflexion proche de Jean-Pierre Chevènement. Son livre est l'un des événements de cette campagne.

LE FIGARO. - François Hollande fait une ouverture vers les électeurs FN tout en mainenant sa proposition en faveur du vote des étrangers. Comment expliquez-vous cette hésitation?

Christophe GUILLUY. - Je pense que jamais encore il n'y avait eu un appel aussi clair aux électeurs FN de la part d'un candidat du PS. Ça veut dire qu'il y a une réflexion en marche... Mais qu'elle rencontre les tabous défendus par la vieille garde du PS et les gardiens du temple d'une gauche années 1980. Ces hésitations d'Hollande reflètent peut-être les contradictions qui travaillent le Parti socialiste.

Le vote FN confirme-t-il le divorce persistant entre les classes populaires et la gau...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant