Guillaume Bodin, vigneron-cinéaste engagé contre les pesticides

le
0

Quand un arrêté préfectoral de 2013 impose un traitement obligatoire aux insecticides pour lutter contre la flavescence dorée en Saône-et-Loire, Guillaume Bodin, ouvrier viticole, souffre rapidement de maux de tête et de saignements de nez. Lui qui a toujours souhaité devenir vigneron en biodynamie, démissionne et cherche à comprendre. Deux ans d’enquête plus tard, « Insecticide, mon amour », documentaire de 52 minutes dénonce la dangerosité des insecticides et leur usage préventif inadapté. Durée: 02:23

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant