Guilhem Guirado : « Ramener le Bouclier »

le
0

Pourtant maître de son sujet, Toulon s’est fait un peu peur avant de s’imposer face à Montpellier (27-18) et ainsi se qualifier pour la finale du Top 14. Guilhem Guirado a conscience qu’il ne reste plus qu’une marche à gravir à Barcelone pour ramener le Bouclier de Brennus.

Guilhem Guirado, avez-vous eu le temps d’avoir peur ? Oui, car nous avons fait chacun une erreur durant dix minutes. C’était pour que les téléspectateurs restent devant leur télévision. Plus sérieusement, nous avons vraiment été dans le dur durant dix minutes où chacun a fait sa connerie. Je ne sais pas si cela aurait pu nous coûter le match mais en tout cas, cela nous a permis de nous reconcentrer sur la fin de la rencontre. C’était difficile. La première mi-temps était très maîtrisée de votre part... Maîtrisée dans la gestion mais dans la concrétisation, c’était moyen tout de même. Je suis satisfait car tout ce que nous avions prévu, nous avons réussi à le faire. Mais il y a eu beaucoup de pertes de balle. Dans les 22 mètres, nous n’avons pas réussi à conserver le ballon pour les mettre encore plus à mal. Donc c’était un petit peu stérile. Mais je suis surtout content que nous soyons bien rentrés en seconde mi-temps. Cela les a étouffés. Nous les avons ensuite remis dans le match. On s’est fait peur mais le principal est que nous ayons gagné.

Guilhem Guirado : « Quand on prend le score face à Montpellier, c’est plus facile »

Vous attendiez-vous à ce qu’il y ait autant de différences entre Toulon et Montpellier ? Comme je l’avais dit, le match que nous avions perdu il y a un mois nous a servis inconsciemment. Il nous a servis dans les têtes, pour être prêt et pour se rendre compte que Montpellier, c’était du costaud. Nous nous sommes bien préparés toute la semaine. On est bien rentré dans le match. Quand on prend le score contre Montpellier, on sait que c’est beaucoup plus facile car ils se mettent plus à la faute. Nous avons réussi à rester maître et à garder le ballon. C’est ce qui nous intéressait si nous voulions gagner. Le retour de Leigh Halfpenny fait du bien à l’équipe... Il n’y a que vous qui en doutiez ou peut-être Jake White. Mais nous l’avons vu s’entraîner. Il arrive à 8h et il repart le soir à 17h. Au niveau de l’entraînement et physiquement, nous savions qu’il était prêt. C’est juste qu’il a eu des contretemps pour revenir. Et vous savez qu’une blessure au genou, cela (la guérison ndlr) ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut être patient car il y a souvent des rechutes. Nous connaissions le garçon et on n’était pas trop inquiet. Comment voyez-vous cette finale à Barcelone ? Je la vois contre un prétendant très costaud. C’est eux qui nous ont éliminés de la Champions Cup. Nous avons pu voir leur match. Nous savons à quoi nous attendre. Il y a des joueurs de classe mondiale de partout. Il y aura des duels de haute qualité. Notre objectif est de ramener le Bouclier.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant