Guide Michelin : la guerre des étoiles livre son verdict

le
0
Guide Michelin : la guerre des étoiles livre son verdict
Guide Michelin : la guerre des étoiles livre son verdict

Qui pour remporter cette année la course aux précieux macarons? Le guide Michelin 2014 dévoile ce lundi à midi les heureux élus dans son nouveau palmarès, mais les rumeurs et les fuites annoncent déjà un nouveau trois étoiles: Arnaud Lallement, chef de «L'Assiette champenoise», près de Reims (Marne).

Les sites et les blogs ont beau être de plus en plus nombreux, la sortie du célèbre guide rouge est toujours un rendez-vous très attendu dans le monde de la gastronomie car il reste une référence, notamment pour les visiteurs étrangers. Il est attendu avec anxiété par les chefs, alors que critiques et journalistes courent après les fuites.

Le Michelin 2013 avait célébré la cuisine d'Arnaud Donckele, chef de «La Vague d'or» à Saint-Tropez (Var), devenu le 27ème chef aux trois macarons en France. Le Michelin avait aussi distingué 82 deux étoiles, dont cinq nouvelles tables, et 487 une étoile (39 nouvelles).

Selon Le Point, Arnaud Lallement va rejoindre le club fermé des cuisiniers triplement étoilés, ces chefs qui proposent «une cuisine remarquable, valant le voyage», d'après la formule du guide. Si cette information est confirmée, le chef de 39 ans aura tout raflé en quelques mois: il est déjà «cuisinier de l'année» pour le Gault et Millau et «chef de l'année» pour le guide Champérard.

Arnaud Lallement, qui a grandi dans le restaurant familial, a toujours voulu être cuisinier. Il a fait ses classes chez Roger Vergé, Michel Guérard et Alain Chapel, avant de rejoindre son père Jean-Pierre en 1997. Ensemble, en 2001, ils ont récupéré l'étoile perdue quelques années plus tôt. L'année suivante, au décès de son père, Arnaud s'est retrouvé à la tête du restaurant. En 2005, il a décroché la deuxième étoile.

Ducasse espère pour le Meurice

Sa cuisine est dans l'épure et la sobriété, pour mieux mettre en avant le produit. Le chef parle de la langoustine, un de ses crustacés préférés. Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant