Guerre en Syrie : une trentaine d'enfants tués dans un raid à Alep

le
1
Guerre en Syrie : une trentaine d'enfants tués dans un raid à Alep
Guerre en Syrie : une trentaine d'enfants tués dans un raid à Alep

L'horreur a encore frappé Alep dimanche. Les zones rebelles de la ville ont reçu une pluie de bombes de l'aviation militaire syrienne du président Bachar al-Assad. Le bilan est lourd : 76 morts dont 28 enfants, soit l'un des raids les plus meurtriers qu'ait opéré l'aviation du régime depuis le début du conflit.

Selon l'Observatoire des Syriens des Droits de l'Homme (OSDH), un organisme qui diffuse des informations sur ce conflit à huit clos (crée en 2006), les assaillants ont fait usage de barils d'explosifs remplis de TNT. Ils auraient été largués «par avion sans système de guidage», d'après l'OSDH, provoquant ainsi de nombreuses victimes parmi les civils.

«Personne ne peut gagner cette guerre»

«Il n'y a malheureusement rien de nouveau dans ce raid. La guerre en Syrie suit son cours avec l'impossibilité pour un camp comme l'autre de gagner cette guerre, explique Pierre-Jean Luizard, directeur de recherches au CNRS. L'armée syrienne est intervenue pour canaliser les rebelles car sa hantise est de perdre ses bases arrières». Et d'ajouter : «Les deux camps avancent et reculent chacun leur tour et personne ne peut gagner cette guerre aujourd'hui».

L'armée loyaliste d'Assad compte 300 000 soldats, dont 30 à 40% auraient déserté. «L'institution tient le coup, le régime syrien a les moyens de tenir grâce au soutiens des minorités alaouites et chrétiennes», précise Pierre-Jean Luizard. En face, les rebelles de l'ASL compterait de 40 000 à 80 000 hommes.

A Syrian woman holds her kids after air raids in Aleppo pic.twitter.com/GtNxlCg0EH #AFP? Agence France-Presse (@AFP) December 16, 2013

36 people, including 15 children, killed in air raids in Aleppo, Syria http://t.co/R60jDXDznn via @YahooNews pic.twitter.com/oo110wvqoM? Agence France-Presse (@AFP) December 15, 2013

«La pire crise humanitaire depuis des décennies»

D'après l'Organisation des Nations Unies, l'interminable ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 17 déc 2013 à 06:55

    J'imagine qu'il s'agit également d'un INCIDENT ? Aucune organisation ne critique ? Que fait le Machin ? La Ligue Arabe ? l'Union Européenne ? Après tout, tout ceci doit être normal :(