Guerre des tranchées au sein du football français

le
0
Jean-Pierre Louvel (à droite) protégeait les clubs de Ligue 2 à travers l'UCPF, selon Bernard Caïazzo.
Jean-Pierre Louvel (à droite) protégeait les clubs de Ligue 2 à travers l'UCPF, selon Bernard Caïazzo.

« L'UCPF [Union des clubs professionnels de football) n'est plus apte, dans sa configuration actuelle, à participer aux réformes indispensables du football français, Jean-Michel Aulas a alors fait part de son intention de démissionner de l'UCPF. » La nouvelle est tombée jeudi 9 juillet par le biais du site web officiel de l'Olympique lyonnais. Son président a décidé de claquer la porte du syndicat des dirigeants de clubs français, alors qu'il en était membre depuis 1990. Dans son communiqué, M. Aulas souhaite par ailleurs que « l'ensemble des présidents de Ligue 1 se retrouvent  dans une structure dédiée à la Ligue 1, de nature à renforcer la gouvernance de la Ligue de football professionnel. Il souhaite que le football français saisisse maintenant cette opportunité pour réformer sa gouvernance en tenant compte des réalités économiques d'un environnement concurrentiel européen ».

Jean-Michel Aulas requinqué

Le message est passé. Jean-Michel Aulas s'en va, mais cela ressemble à un départ provisoire : il part pour mieux revenir et ne renonce surtout pas à son influence et à son objectif qui est de renforcer les pouvoirs de la Ligue 1 au détriment de la Ligue 2. Sa démission est à effet immédiat. Une manière de mettre la pression sur l'un de ses plus farouches adversaires à la tête du football français : le président de l'UCPF, Jean-Pierre Louvel, qui est aussi le dirigeant du Havre. Ce dernier militait pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant