Guerre des scoops entre tabloïds 

le
0
À New York cohabitent le New York Daily News et le New York Post, deux tabloïds particulièrement agressifs qui ont d'abord descendu en flammes DSK avant de retourner leur veste.

À la mi-mai, quand l'affaire a éclaté, le New York Daily News n'avait qu'un mot pour désigner Dominique Strauss- Kahn : «The Perv», le pervers. Cloué au pilori, le directeur du FMI se voyait affublé des clichés les plus égrillards qu'une certaine Amérique applique aux Français. Un mois et demi plus tard, son concurrent, le New York Post, proclame, au-dessus d'un portrait sympathique de l'ex-patron du FMI : «DSK maid a hooker» («la femme de chambre de DSK est une pute»). À en croire encore ce journal, toute l'affaire serait née du fait que Dominique Strauss- Kahn aurait refusé de payer la «prestation» de Nafissatou Diallo dans la suite du Sofitel.

Comme souvent, le Post a damé le pion de son concurrent. Le Daily News n'a pas bénéficié d'indiscrétions aussi sensationnelles. Mais, pendant des semaines, les deux journaux new-yorkais ont surenchéri pour brocarder DSK et le présenter sous un jour défavorable.

À New York cohabitent ainsi les deux tabloïds les...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant