Guerre des changes : les devises sur le front

le
0
DEVISES HEBDO - La guerre des monnaies. Une question «trop compliquée», selon Christine Lagarde, alors que les Etats-Unis sont accusés de menacer l'équilibre économique mondial. En attendant, le dollar se raffermit, et l'euro est sous 1,38 dollar. Aussi parce que les tensions sur les dettes européennes reviennent.

La guerre des devises prend une nouvelle tournure. Plus violente. C'est une guerre mondiale qui oppose Américains, Européens et Asiatiques. À la place des armes et des avions de chasse, les Banques centrales actionnent des baisses de taux d'intérêt ou injectent des liquidités en masse. C'est précisément ce qu'a fait la semaine dernière la Fed (Réserve fédérale américaine), en rachetant pour 600 milliards de dollars de Bons du Trésor. Une mise en route, à pleine vitesse, de la planche à billets, soutenue par Barack Obama, mais perçue par la communauté internationale comme une véritable bombe à retardement parce qu'elle menace l'équilibre économique mondial.

Du coup, réponse du G20, qui entame sa très attendue réunion demain, jeudi, et après-demain à Séoul : «Nous allons nous orienter vers des systèmes de taux de changes davantage déterminés par le marché et renforcer leur flexibilité pour refléter les fondamentaux économiques», devrait-on lire dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux