Guerre des changes : le FMI exige de la coopération

le
0
La Chine a plaidé sa cause à l'occasion d'une réunion de banquiers centraux, en présence du FMI, à Shanghaï

Les banquiers centraux du monde entier s'étaient donnés rendez-vous à Shanghaï lundi pour discuter de stabilité financière. La question est d'actualité, alors qu'Américains, Européens et Asiatiques semblent prêts à livrer une guerre des changes et que les économies développées peinent à mettre en place un plan de sortie de crise face à une Asie en pleine croissance.

L'«esprit de coopération doit être maintenu, sans cela la reprise est en péril » a mis en garde d'emblée Dominique Strauss-Kahn, directeur du Fonds monétaire international (FMI). Alors que les réunions du G20 à Séoul approchent, FMI et banquiers centraux se sont efforcés de montrer un visage uni. «Il n'y a pas de guerre des changes», a assuré John Lipsky, premier directeur général adjoint du FMI, à la sortie de la réunion. «Nous avons trouvé un consensus sur de nombreuses questions», a ajouté Yi Gang,, vice-gouverneur de la banque centrale chinoise, citant l'appel à la coopération

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux