Guerre de Gaza : un rapport israélien disculpe les soldats sur la mort de civils

le , mis à jour à 18:08
5
Guerre de Gaza : un rapport israélien disculpe les soldats sur la mort de civils
Guerre de Gaza : un rapport israélien disculpe les soldats sur la mort de civils

Israël n'a pas commis de bavures à Gaza lors de son offensive de l'été 2014... selon Israël. Un rapport gouvernemental a conclu dimanche que Tsahal, l'armée israélienne, n'avait visé aucun civil ou cible civile lors du conflit de juillet-août 2014 à Gaza qui a fait près de 2200 morts parmi les Palestiniens, en majorité des civils selon l'ONU.

Ce rapport est rendu public peu avant la publication d'un autre, celui de la Commission des droits de l'Homme de l'ONU qui doit rendre ses conclusions courant juin alors que les belligérants s'accusent mutuellement de «crimes de guerre». Une accusation une nouvelle fois portée dimanche par Israël à l'encontre du Hamas au pouvoir à Gaza.

Israël reconnaît des dommages collatéraux

«La plupart des faits qui ont semblé à des parties extérieures relever d'attaques sans discernement contre des civils ou des cibles civiles étaient en fait des attaques légitimes contre des cibles militaires, sous des apparences civiles, relevant des opérations militaires des groupes terroristes», affirme ce rapport. De nombreuses ONG et organisations internationales ont pourtant dénoncé, à plusieurs reprises, des attaques contre des civils, des enfants et des écoles, notamment de l'ONU.

Quant aux civils qui ont été touchés, Israël estime qu'il s'agit «des effets indirects malheureux --mais légaux-- d'actions militaires légitimes dans des zones abritant des civils et leurs alentours». Au cours des 50 jours de conflit, l'armée n'a mené des attaques que contre des cibles constituant «avec une certitude raisonnable» des cibles militaires et «Israël n'a pas intentionnellement visé des civils ou des cibles civiles», poursuit le rapport.

Le 8 juillet 2014, Israël avait lancé une offensive aérienne, et terrestre un temps, contre la bande de Gaza, dans le but de faire cesser les tirs de roquette depuis le petit territoire sous blocus vers son territoire. En 50 jours, près de 2200 Palestiniens ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 15 juin 2015 à 12:53

    Boycottons les produits syriens turcs et irakiens dont les ventes profitent aux terroristes de l'Etat Islamique qui massacrent les Chrétiens qui refusent la conversion à l'islam.

  • 35924358 le lundi 15 juin 2015 à 11:15

    Les terroristes du Hamas utilisaient les zones civiles et les enfants comme boucliers humains. Hélas.

  • 35924358 le dimanche 14 juin 2015 à 22:10

    300.000 morts en Syrie. 100.000 morts en Libye. 10.000 morts en Ukraine. 300.000 morts en Algérie. 1.000.000 morts en Iran/Irak...

  • M9244933 le dimanche 14 juin 2015 à 18:13

    Ils n'ont visé aucun civil mais en ont tué plus de 2000. Décidément, ils visent bien mal. La paix n'est pas pour demain avec des faucons (ou des vrais) qui s'excitent mutuellement des deux côtés.

  • Berg690 le dimanche 14 juin 2015 à 17:34

    Circulez y a rien à voir dans la seule démocratie du M.O. BDS est la réponse!