Guerre 14-18 : les Australiens ont commémoré le centenaire de la bataille de Fromelles

le , mis à jour à 16:56
0
Guerre 14-18 : les Australiens ont commémoré le centenaire de la bataille de Fromelles
Guerre 14-18 : les Australiens ont commémoré le centenaire de la bataille de Fromelles

Quelque 2.400 Australiens ont commémoré, ce mardi au cimetière militaire du village de Fromelles (Nord), le centenaire de la bataille qui causa la mort de plus de 5000 de leurs compatriotes les 19 et 20 juillet 1916. Des Britanniques, des Canadiens ou encore des Néerlandais ont également fait le déplacement pour l'événement.

 

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État français chargé des anciens combattants, était présent à la cérémonie placée sous haute surveillance, au côté de son homologue australien, le ministre Dan Tehan. L'événement se déroule dans un gigantesque amphithéâtre autour du cimetière du Bois du Faisan, à partir de 13 heures. À ce moment-là, il sera 21 heures en Australie où la commémoration sera retransmise en prime-time à la télévision nationale.

 

 

Début de la cérémonie du centenaire de la bataille de #Fromelles @lavoixdunordoff pic.twitter.com/cOkC3TE6eN

— Valentine Leroy (@Leroy_Vls) 19 juillet 2016

 

«Aujourd'hui, nous nous souvenons des soldats inconnus, ici, à Fromelles, pour leur service, nous leur rendons hommage pour leur sacrifice, et nous assurer qu'ils continuent de vivre dans les mémoires de tous les Australiens», a déclaré Dan Tehan. «Nous pleurons la perte pas seulement des êtres qui nous étaient chers, mais d'un tel potentiel, et de ce qu'ils auraient pu être, s'ils n'avaient pas été perdus dans la Grande Guerre», a affirmé de son côté le lieutenant général Angus Campbell, chef d'Etat-major de l'Armée de terre australienne. Deux cent cinquante corps de soldats australiens et britanniques sont enterrés au cimetière militaire de Pheasant Wood, dont 150 ont été identifiés.

 

Les familles de certains soldats présentes

 

A l'occasion de cette cérémonie, les tombes de six soldats australiens tombés lors de la Première Guerre mondiale et récemment identifiés grâce à des tests ADN ont été inaugurées. Les familles de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant