Guérini défie une nouvelle fois le PS

le
2
Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône persiste et signe. Il refuse toujours de démissionner. Avec une vidéo BFMTV

J'y suis, j'y reste! Jean-Noël Guérini n'a visiblement que faire des demandes de la direction de son parti. Le bureau national du PS a beau avoir appelé, mercredi soir, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône à démissionner en raison de sa mise en examen pour prise illégale d'intérêts et association de malfaiteurs -un fait rarissime pour un élu- dans une affaire de marchés publics présumés truqués touchant son frère, l'élu marseillais n'a pas l'intention d'abandonner son fauteuil. Il l'a redit jeudi entouré d'une dizaine de fidèles. «Je ne démissionnerai pas, et, aujourd'hui, je m'interroge sur un parti qui veut me voir abandonner mes fonctions électives sans m'entendre préalablement», s'est-il offusqué en ajoutant: «Ce n'est pas le Parti socialiste qui m'a nommé président.» Une nouvelle fois, il a nié toute culpabilité et réclamé le bénéfice de la présomption d'innocence.

Jean-Noël Guérini s'est même payé le luxe de promettre d'ab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le vendredi 4 nov 2011 à 18:59

    Dodo la saumure !

  • CAC54000 le vendredi 4 nov 2011 à 09:36

    Il a MILLE fois raison ... Que les "50 socialistes CONDAMNES" démissionnent de leurs fonctions avant lui !Mais bon ... tout le monde sait que SOCIALISTE = LÂCHE (ou escroc le cas échéant)