Guégan : « On a attendu de se faire fesser »

le
0

Découvrez les principales réactions enregistrées après les matchs de samedi comptant pour la 34eme journée de Ligue 1.

Bastia – Saint-Etienne : 0-1

François Ciccolini (entraîneur de Bastia) On a fait un bon premier quart d'heure où on peut mettre un ou deux buts mais c'était insuffisant face à des bons Stéphanois plus réalistes. Cela montre le travail que l'on a encore à faire. On prend un but facilement évitable. On fait du surplace, heureusement que les autres aussi. Notre premier quart d'heure a été une illusion insuffisante pour gagner. Nous avons perdu beaucoup de duels. On a perdu la bataille du milieu face à des joueurs beaucoup plus techniques, et la victoire de Saint-Etienne n'est pas imméritée. Ce match montre nos faiblesses, et le handicap que constitue notre manque de profondeur d'effectif, même si on a gagné des matches avec celui-ci. Quand on est fébrile, ce manque de profondeur d'effectif se voit. Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) Belle opération comptable pour nous, surtout avec la victoire de Lille à Ajaccio (ndlr : victoire 4-2). On se rapproche de ceux qui sont devant avec beaucoup de réalisme dans ce match. En seconde période, avec des choses différentes, nous avons calmé les ardeurs bastiaises et exploité quelques occasions. Avec tout ce qui se dit sur notre jeu, si mon ambition était supérieure à Ligue Europa, il faudrait sans doute m'enfermer. Nous avons eu une animation différente en seconde période, et nous avons peut-être profité d'une baisse d'intensité bastiaise.  

Troyes – Reims : 2-1

Mohamed Bradja (entraîneur de Troyes) On peut féliciter les joueurs après cette belle victoire. Ils ont livré un match plein et ça fait plaisir qu'ils soient récompensés, depuis le temps qu'ils se bagarraient pour obtenir cela. En plus de la victoire, c'est aussi le contenu qui est intéressant. C'est donc une grosse satisfaction. C'était déjà le cas depuis quelques matchs mais sans le résultat au bout. Les joueurs ont tous évolué à leur niveau ce soir. Ils sont concernés et concentrés et ils ont montré de vraies valeurs. Ils ont mis beaucoup d'engagement et d'engouement. Il y avait beaucoup de joie dans le vestiaire et aussi du soulagement. Olivier Guégan (entraîneur de Reims) Je suis très déçu de la prestation de mes joueurs. On s'attendait à jouer une équipe qui allait lâcher les chevaux et ça a été le cas. On n'a pas fait un match digne d'une équipe qui a envie de se sauver, notamment en première période. On était amorphe et on a manqué d'engagement et d'intelligence. On a attendu de se faire fesser pour commencer à jouer. Quand on enclenche mal un match, c'est difficile d'inverser la tendance, même si on a eu des occasions pour égaliser. On a manqué de beaucoup trop de choses pour faire un résultat et il va falloir montrer un autre visage pour rester en Ligue 1. C'est inexplicable de faire un tel match et il va falloir analyser pourquoi. La seule satisfaction c'est que nos adversaires n'ont pas avancé et on va se raccrocher à ça.  

Bordeaux – Angers : 1-3

Jaroslav Plasil (milieu de Bordeaux) On ne respecte pas le marquage, on ne peut pas espérer plus. On a vu comment Angers se bat à dix. Nous, on fait trois erreurs. C’est vraiment une faute professionnelle. Chacun un joueur, on n’a pas le droit de ne pas être au marquage. On a poussé ensuite, mais ça s’est très mal passé. On avait trois matchs où on devait surtout défendre. On n’a pas su le faire, il ne reste plus qu’à travailler pour aller de l‘avant. Alexandre Letellier (gardien d'Angers) C’est un véritable exploit. On a joué presque une heure à dix. C’était un match compliqué. Bordeaux a bien poussé. Mais nous avons été très efficaces. Derrière, on a été solide. On a fait le match qu’il fallait et nous sommes très satisfaits.  

Gazélec Ajaccio – Lille : 2-4

Thierry Laurey (entraîneur du Gazélec Ajaccio) Je suis déçu car au vu de la prestation de mes joueurs, nous méritions beaucoup mieux. Je suis en colère aussi contre l'arbitrage, même si je ne veux pas me retrancher derrière. Tout le monde a bien vu que Pujol se fait tirer par le maillot dès la deuxième minute de jeu. On aurait dû bénéficier d'un penalty. Dans la foulée, on manque une occasion énorme. On peut mener 2-0 après cinq minutes de jeu, je ne dis pas qu'on aurait gagné mais même avec le penalty, la physionomie du match n'aurait pas été la même. Lille a su maitriser le jeu par la suite. A onze contre dix, cela devenait compliqué pour nous. En plus, nous sommes tombés sur un joueur clé qui nous plante trois buts. On se battra jusqu'au bout et avec de tels contenus, je garde l'optimisme. Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille) C'est une belle victoire mais elle fut acquise dans la douleur et le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. On a eu, il est vrai, de bonnes périodes mais on a aussi beaucoup souffert contre une équipe du Gazélec qui a su mettre de l'intensité et nous poser des problèmes. On a eu la chance d'avoir Sofiane Boufal dans un grand soir et cela a fait la différence. C'était plus facile à onze contre dix. On a réussi à faire la différence en fin de rencontre. Sofiane Boufal a franchi un palier. Ce soir, il a été un accélérateur de jeu à tout moment. Il est à l'origine de l'expulsion. Il a sans doute marqué un but exceptionnel. On va se préparer pour la finale de la Coupe de la Ligue samedi prochain contre le PSG. Pour le reste, on ne fait pas de calcul. On est les invités de la dernière minute. On jouera le coup à fond pour finir le plus haut possible.

Lorient – Toulouse : 1-1

Sylvain Ripoll (entraîneur de Lorient) On n'a pas fait le match que l'on souhaitait faire. Sur la première mi-temps, on a eu le mérite de rester relativement solides sur le plan défensif. En deuxième mi-temps, on est tombé dans un faux rythme. Ce point arraché nous fait beaucoup de bien sur le plan comptable. Il nous permet d'être pas loin du premier objectif, qui est de se maintenir. On va vite passer à autre chose, parce qu'on n'a pas beaucoup de temps pour se préparer. Il faudra être bien meilleur contre Paris. Le bon côté des choses, c'est cette capacité à renverser le scenario. Les joueurs ont eu le mérite de s'accrocher. Toulouse, c'est une belle équipe, et leur série est assez admirable dans la position qu'ils connaissent. Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse) Il y a deux ou trois raisons qui me font dire que l'on aurait dû l'emporter. (…)  Mais je suis très satisfait de l'état d'esprit des joueurs. Beaucoup de bravoure, ils vont se maintenir. Il reste douze points à distribuer. Cela ne se jouera pas beaucoup au-dessus de la barre des quarante points. On va jouer crânement nos chances  

PSG – Caen : 6-0

Laurent Blanc (entraîneur du PSG) Cette victoire ne va pas nous faire oublier l’élimination. Malgré tout, il était important de repartir de l’avant. On peut avoir une fin de saison excitante. D’autres clubs aimeraient être dans cette position avec encore deux coupes nationales à jouer, même si ce n’est pas la même chose que la Champions League. Tout le monde en est conscient. J’avais dit aux joueurs qu’ils devaient retrouver l’envie de jouer, de marquer, de ne pas prendre de but et de remettre la machine en marche. Patrice Garande (entraîneur de Caen) J'avais évoqué avant la rencontre que c'était de grands joueurs, un grand club, une grande équipe. Avec l'orgueil, ils allaient réagir. Après, ce que je n'imaginais pas, c'est que l’on ait autant d'apathie, que l’on ne soit pas capable de les pousser dans leurs retranchements. C'est ce que j'aurais aimé. Pour nous, le match a duré onze minutes. Au départ, c'est bien. Ensuite, il y a deux contrôles en bois et buts. Après, notre jeu se liquéfie. Depuis que l’on a acquis ce maintien, il manque beaucoup de choses. On a pris six buts, vous allez me parler de l'animation défensive mais le match on le perd parce qu'avec le ballon, on a été catastrophique. On a montré beaucoup trop de limites. Sources : Canal+, beIN Sports, AFP, site officiel des clubs
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant