Guéant s'attaque à la délinquance roumaine

le
0
INFOGRAPHIE - L'Intérieur annonce des mesures radicales pour éloigner les mineurs pris en flagrant délit. La mendicité est interdite sur les Champs-Élysées à compter de mardi.

Une mesure «exceptionnelle mais proportionnée». C'est en ces termes que le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, qualifie l'arrêté antimendicité qu'il édicte à compter de ce jour sur les Champs-Élysées. Depuis lundi soir à minuit, sur «la plus belle avenue du monde», il est donc devenu interdit de se livrer tant à la mendicité qu'à ses «formes assimilées», comme la présentation aux passants de fausses pétitions en vue de récolter de l'argent.

La mesure est valable six mois, jusqu'au 6 février, pour inclure la période des fêtes de fin d'année. Et elle vise bien en priorité les groupes de Roumains, souvent mineurs, pris en charge par des réseaux mafieux qui ont mis en coupe réglée certains secteurs de la capitale, mais aussi ses transports. Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui présentait lundi à Paris, son plan contre cette forme de délinquance, s'est voulu parfaitement clair: «Cela suffit, ce n'est plus possible pour nos concitoyens, i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant