Guéant raille Hollande, l'«inconnu» de l'outre-mer

le
4
En Martinique, le ministre, accompagné de la ministre en charge de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, a défendu la politique ultra-marine du gouvernement.

«L'a-t-on déjà entendu prendre des positions sur l'avenir de l'outre-mer? On dit qu'en cinq ans, on ne l'a jamais vu occuper son siège de député lors des débats à l'Assemblée nationale sur le budget de l'outre-mer». Dimanche midi, dans la ville du Lamentin en Martinique, Claude Guéant a raillé le candidat socialiste à la présidentielle devant quelque 200 militants UMP. Il a moqué un François Hollande qui est «un peu l'inconnu de ces présidentielles pour les ultra-marins», un candidat à la tête de la Corrèze «qui est la Grèce de la France».

Accueilli dans une salle surchauffée, sous les cris de «Sarkozy président» et «Guéant bienvenu», le ministre de l'Intérieur, accompagné de la ministre en charge de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, a vanté le bilan du chef de l'État. «Nicolas Sarkozy est le président qui se sera le plus occupé de l'outre-mer», a-t-il souligné avant de mettre en pièces la «page blanche des socialistes sur l'outre-mer».

Mobilis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 13 fév 2012 à 12:29

    JPi - Sans oublier : le plafonnement des retraites et des cumuls de retraite.

  • puck le lundi 13 fév 2012 à 11:35

    moins de fonctionnaires, la retraite à 65 ans, la semaine de travail à 39 h, diminution des dépenses de l'état de 10%....l'inverse du programme de Hollande

  • puck le lundi 13 fév 2012 à 11:35

    moins de fonctionnaires, la retraite à 65 ans, la semaine de travail à 39 h, diminution des dépenses de l'état de 10%....l'inverse du progr

  • M4189758 le lundi 13 fév 2012 à 09:44

    JPi - Outre Merkel et son entende cordiale du moment, il faudra quand même que Mr Sarkozy ne tarde plus à réduire les dépenses de l'état. Augmentation des impôts: non! Diminution des dépenses: oui!