Guéant : «Les radars pédagogiques seront payés par les amendes» 

le
0
INTERVIEW - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, estime que la baisse de la mortalité routière en juillet montre qu'il est possible de progresser encore.

Au lendemain de la publication des chiffres indiquant une baisse de la mortalité routière en juillet, Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, commente ces résultats positifs. Mais il se doute que des automobilistes continueront à utiliser des avertisseurs de radars, malgré l'interdiction. Pourtant, en cas d'accident grave, rappelle-t-il, il y a toujours une enquête judiciaire.

LE FIGARO. -Moins de tués en juillet : comment expliquez-vous ces bons chiffres ?

Claude GUÉANT. -Une baisse de 21% au mois de juillet (358 tués contre 453, NDLR), cela veut d'abord dire qu'il est possible de progresser encore ! Ce résultat est lié à la forte mobilisation des forces de l'ordre, notamment à l'occasion des départs en congés.

Le bilan de l'année reste plutôt mauvais. Par ailleurs, les Français ont perdu plus de 10 millions de points de permis en 2010. Un record. En hausse notamment les excès de vitesse et les délits liés à l'alcool. Que comptez-vous faire?

Je rappel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant