Guéant : «Je n'ai pas fait une mauvaise affaire»

le
0
POLITIZAP - L'ex-ministre multiplie les interventions médiatiques pour justifier des factures réglées en liquide retrouvées lors de perquisitions. Mais lorsqu'il invoque de mystérieuses primes en liquide touchées lorsqu'il travaillait à l'Intérieur, il recueille une sévère pique de son ex-collègue Roselyne Bachelot.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant