Guéant devrait annoncer une baisse de la délinquance en 2011

le
3

PARIS (Reuters) - Claude Guéant annoncera mardi une baisse globale de la délinquance en France en 2011, un dernier bilan du quinquennat qui devrait donner lieu à une nouvelle passe d'armes avec l'opposition.

Le ministre de l'Intérieur a fait état vendredi lors d'un déplacement en Bretagne d'un "recul de la délinquance en 2011", sans donner de chiffre précis, après la baisse de 2,1% affichée par le gouvernement en 2010.

Mais le PS comme le Front national devraient se focaliser sur la poursuite de la hausse de certaines violences, dans lesquelles ils voient un indicateur central de l'insécurité, et sur l'explosion de plus de 15% des cambriolages.

"En fait, les chiffres traduisent une grande stabilité, avec de faibles variations", a dit à Reuters une source proche du dossier, qui conteste la pertinence d'un chiffre global de hausse ou de baisse de la délinquance.

"Il peut y avoir des hausses liées uniquement à l'action positive des services de police, comme les saisies de stupéfiants", a expliqué cette source.

Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, avait fait de son bilan contre l'insécurité l'un des arguments majeurs de sa campagne présidentielle de 2007.

A moins de cent jours de l'élection présidentielle, les chiffres de Claude Guéant devraient donc susciter de nouvelles controverses.

Devançant les critiques, Claude Guéant a jugé "tout à fait scandaleux", vendredi, de contester la méthode statistique des crimes et délits, soulignant que la gauche utilisait exactement la même lorsqu'elle était aux affaires.

LÉGÈRE HAUSSE DES VIOLENCES

Le bilan est présenté chaque année sous l'égide de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), dirigé par le criminologue Alain Bauer, considéré comme un proche du chef de l'Etat.

Sur la base du bilan de l'ONDRP publié en novembre, sur "12 mois glissants", il apparaît que le nombre d'atteintes aux biens enregistrées est en baisse de 1,6%, que les atteintes volontaires à l'intégrité physique augmentent de 0,7% et que les escroqueries et infractions économiques et financières sont en hausse de 1,9%.

Parmi la baisse des atteintes aux biens, figure celles des vols de voitures (-7,2%) et des destructions et dégradations des véhicules hors incendie (-13,5%).

Pour certains types de vols, les cambriolages des habitations principales ont augmenté 17,3% entre décembre 2010 et novembre 2011.

À l'inverse, l'intensité de l'augmentation des faits de vols violents sans arme contre des femmes sur voie publique et autre lieu public s'est nettement réduite.

Si les vols violents sans arme ont augmenté de 2,5% sur 12 mois, les vols avec arme sont en baisse: - 7% pour les vols à main armée et - 5% pour les vols avec armes blanches.

Comme son prédécesseur Brice Hortefeux, Claude Guéant devrait souligner que la délinquance a reculé année après année depuis 2002, date à laquelle Nicolas Sarkozy avait pris en main le ministère de l'Intérieur.

Une façon de fustiger le bilan des socialistes sous le gouvernement de Lionel Jospin, entre 1997 et 2002.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laquitta le lundi 16 jan 2012 à 17:10

    Baisse de crédibilité surtout!

  • baljo le lundi 16 jan 2012 à 17:09

    Et la marmotte , qu'est-ce quelle fait?

  • M3101717 le lundi 16 jan 2012 à 16:05

    Promis, on essaiera d'y croire :-)