Gucci promet de contrôler davantage ses fournisseurs

le
0

MILAN, 22 décembre (Reuters) - Gucci s'est engagé lundi à renforcer les contrôles sur ses fournisseurs après une émission de télévision dénonçant les conditions de travail chez l'un d'eux. Selon l'émission diffusée sur la RAI, des employés chinois travaillent jusqu'à 14 heures par jour pour assembler en Italie des sacs à main pour la marque de luxe, qui appartient au groupe français Kering PRTP.PA . Aroldo Guidotti, dirigeant du sous-traitant en question, Mondo Libero, déclare dans l'émission vendre les sacs pour 24 euros pièce à Gucci, qui les propose autour de 1.000 euros en magasin. Dans un communiqué diffusé en réaction à l'émission, Gucci dit avoir agi correctement mais s'engage à renforcer les contrôles sur ses fournisseurs et à prendre des mesures si nécessaire. Gucci dit mener 1.300 audits par an auprès de ses 576 fournisseurs italiens. Mondo Libero ne représente que 0,2% de la production d'articles de maroquinerie de la marque, ajoute le communiqué. La marque accuse en outre l'émission de la RAI de comparer le prix d'un sac à main avec le coût de son assemblage, qui ne prend pas en compte les coûts des matériaux, de la découpe, de l'emballage et du transport. (Valentina Za; Patrick Vignal pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant