Gucci mise sur une nouvelle année de croissance en 2012

le
0
INTERVIEW - Patrizio di Marco, PDG du fleuron du groupe PPR, présente au Figaro sa stratégie pour 2012. Il se dit prêt à affronter un éventuel impact de la crise sur le luxe.

Gucci ne connaît pas la crise. Sur les neuf premiers mois de l'année, le fleuron du pôle luxe de PPR (également propriétaire de Bottega Veneta, Yves Saint Laurent et Balenciaga), a vu ses ventes bondir de plus de 21%, à 2,2 milliards d'euros. Depuis, le maroquinier florentin, deuxième marque mondiale du secteur derrière Louis Vuitton, n'a senti aucun ralentissement de sa croissance. Dans un entretien au Figaro, Patrizio di Marco, son PDG depuis janvier 2009, dévoile la stratégie de montée en gamme qui a donné une nouvelle dynamique à Gucci après quelques trimestres difficiles. Relativement confiant pour 2012, il reconnaît toutefois avoir préparé un plan B au cas où la crise globale atteindrait le secteur du luxe.

Le FIGARO. - Comment expliquez-vous les performances du luxe, alors que la crise sévit ?

Patrizio DI MARCO - J'espère que cela va continuer ainsi. Le luxe a toujours été résilient pendant les périodes de ralentissement économique. Mais ce n'es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant