Guatemala-Morales face à Torres au second tour de la présidentielle

le
0

GUATEMALA, 15 septembre (Reuters) - Manuel Baldizon, arrivé en troisième position lors du premier tour de l'élection présidentielle, le 6 septembre, au Guatemala, s'est retiré lundi du scrutin, ouvrant la voie à un duel entre l'humoriste Jimmy Morales et l'ancienne première dame Sandra Torres le 25 octobre. Le candidat conservateur, chef de file de Liberté démocratique rénovée (Lider) qui a fait un temps figure de favori, a annoncé sa démission, ce qui met fin à sa candidature, puisque le code électoral interdit de se présenter sans le soutien d'un parti. Au premier tour, il n'a recueilli que 6.000 voix de moins que Sandra Torres, candidate de la gauche et ex-épouse de l'ancien président Alvaro Colom. Jimmy Morales, qui a axé sa campagne sur la lutte contre la corruption, est arrivé largement en tête du premier tour qui s'est tenu quelques jours après la démission du président sortant, Otto Perez, soupçonné d'implication dans une affaire de fraude douanière. ID:nL5N11E4D8 (Sofia Menchu et Enrique Pretel, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant