Guardiola/Simeone, dernier carré en crampons

le
0
Guardiola/Simeone, dernier carré en crampons
Guardiola/Simeone, dernier carré en crampons

Avant d'être des machines à demi-finale en tant que jeune coach (sept pour Guardiola, trois pour Simeone), les deux anciens milieux de terrain se sont envoyés dans des demi-finales crampons aux pieds. Et ça n'a pas toujours réussi à ces messieurs.

Josep Guardiola, la désillusion de 2000


Au FC Barcelone, Josep Guardiola a gagné une Ligue des champions (1992), et une Coupe des coupes (1997). Surtout, il a disputé quatre demi-finales européennes avec le maillot catalan. Sa première débarque en 1994. À l'époque, le format était plus simple : deux poules, les deux premiers s'affrontaient dans une demi-finale sèche disputée sur la pelouse du premier de groupe. Ainsi, au printemps 1994, le Barça accueille le FC Porto au Nou Camp. C'est encore la Dream Team de Cruyff et les Portugais vont se faire rouler dessus : 3-0, doublé de Stoichkov et un missile de Koeman dans les ficelles de Vítor Baía. Guardiola joue les 90 minutes devant la défense, il officie avec Amor et Bakero. Dans un fauteuil. Pour sa première demi-finale, à 23 ans, "Pep" est facile. Sans pression. En finale, en revanche, il prendra une leçon par l'AC Milan AC de Capello (4-0). Sa première grosse désillusion européenne.


Deux ans plus tard, le Barça ne brille plus autant, il dispute même la Coupe UEFA, toujours avec Johan Cruyff sur le banc. Cela dit, Romário, Koeman et Stoichkov ne sont plus là. Ils ont été remplacés par des clones, pour l'instant, moins talentueux : Hagi, Popescu et le jeune Luís Figo. Opposés au Bayern Munich de Jean-Pierre Papin, les Barcelonais sortent une demi-finale aller de bonne facture. Guardiola joue 90 minutes et participe au bon match nul en Bavière (2-2). Normalement, c'est une bonne opération. Blessé, Guardiola ne disputera pas le match retour où les Allemands viendront s'offrir le scalp des Catalans : 2-1, avec des buts de Babbel et Witeczek avant la réduction du score signée De la Peña dans les dernières minutes du match.

Youtube
Champion d'Europe en 1992, vice-champion en 1994, le Barça de Cruyff s'effrite petit à petit et c'est Bobby Robson qui prend la relève avec un phénomène offensif : Ronaldo. C'est donc en Coupe des coupes que le Barça s'engage en 1996-1997. En demi-finale, les Espagnols héritent de la Fiorentina de Gabriel Batistuta. Tout sauf un cadeau. Au Nou Camp, à…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant