Guantanamo : les grévistes de la faim inquiètent le CICR

le
0
Après onze ans de détention à Gantanamo, sans perspective de sortie, une trentaine de détenus ont cessé de s'alimenter depuis des semaines. La Croix rouge a décidé d'aller sur place plus tôt que prévu.

New York

La contestation gagne les cellules à Guantanamo. Depuis bientôt deux mois, un nombre croissant de prisonniers détenus dans la prison américaine de haute sécurité, située dans l'est de Cuba, se met en grève de la faim, visiblement découragé par l'absence de perspective de libération.

Ils seraient désormais 31 sur 166 à refuser toute nourriture. Onze d'entre eux ont été placés sous perfusion alimentaire, étant donné la dégradation rapide de leur état de santé. Certains grévistes auraient perdu jusqu'à 20kg en sept semaines, trois ont été hospitalisés dans un état de déshydratation avancée.

Cette grève de la faim est «sans précédent par son ampleur, par sa durée et par sa détermination», assure David Remes, avocat de quinze dét...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant