Guantanamo : la moitié des détenus en grève de la faim

le
0
Ils protestent contre leur détention sans procès, mais aussi contre des fouilles accrues. L'armée américaine envoie du personnel de santé supplémentaire pour les nourrir de force.

Certains ont perdu jusqu'à 20 kilos. À Guantanamo, les prisonniers en grève de la faim sont de plus en plus nombreux. La contestation serait partie d'une fouille de routine en février, lors de laquelle la vérification de Corans avait été perçue comme «une profanation religieuse» par des prisonniers. Depuis, le mouvement de contestation des prisonniers prend de l'ampleur. Face à sa radicalisation et à sa persistance, le lieutenant-colonel Samuel House, porte-parole des autorités militaires du camp, a annoncé lundi l'envoi d'une quarantaine de médecins, infirmiers et aides-soignants qui devraient rejoindre la base navale Delta d'ici la fin du mois: «Il n'y a rien de particulier qui a suscité cette décision, si ce n'est le nombre croissant de détenus qui ont choisi la grève de la faim»,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant