Guam : micro nation, macro exploit

le
0
Guam : micro nation, macro exploit
Guam : micro nation, macro exploit

La phase de qualification pour le Mondial 2018 qui vient de débuter en Asie réserve son lot de belles histoires. Nouvel exemple avec la minuscule île de Guam, dans le Pacifique, peuplée par moins de 200 000 habitants et qui, après avoir obtenu une victoire historique il y a quelques jours face au Turkménistan, s'apprête à recevoir l'Inde, géant à la population dépassant allègrement le milliard. Et le plus fou c'est que l'issue du match est loin d'être évidente !

Après la folle histoire du Bhoutan, qui participe à sa première phase qualificative pour une coupe du monde. Celle de Guam, toujours sur le continent asiatique, mérite également d'être relatée. Jeudi dernier, cette petite île perdue dans le Pacifique, qui n'est même pas une nation à proprement parler, s'est offert une première victoire historique dans un match de ce niveau en dominant à domicile le Turkménistan 1-0, d'un but tout pété inscrit dans le premier quart d'heure contre son camp sur une longue touche. Ce résultat permet à Guam d'occuper la deuxième place provisoire de son groupe de qualification, en attendant d'affronter aujourd'hui, toujours à domicile, le géant indien. Guam, environ 160 000 habitants, qui reçoit l'Inde et son 1,252 milliard d'habitants, l'affrontement a de quoi étonner, d'autant que ce n'est pas si sûr que les visiteurs reviennent de leur déplacement avec une victoire ! La "Matao" – surnom de l'équipe nationale de football de Guam – est en progrès constant depuis quelques temps et ne compte plus jouer les victimes expiatoires.

Membre de la FIFA depuis 1996


Mais au fait, de quoi parle-t-on exactement ? D'une île appartenant à l'archipel des Mariannes, au beau milieu du Pacifique, avec le Japon tout au Nord, les Philippines à l'Ouest et la Papouasie au Sud. À l'Est, très loin à l'Est, se trouvent les États-Unis, la mère patrie de Guam, ce territoire américain non souverain qui accueille encore aujourd'hui une importante base de l'armée US. On y compte environ 160 000 habitants et plus de deux millions de serpents. La population de l'île est composée pour plus d'un tiers des Chamorros, le peuple indigène, mais aussi de pas mal de Philippins, d'Américains bien sûr et de métis. Pour ce qui est du football, les premières traces d'une sélection "nationale" remontent à 1975, avant que Guam n'intègre le giron de la FIFA en 1996. Rattaché à la zone Asie, le minuscule territoire américain n'a longtemps eu que des résultats catastrophiques : 0-19 face à la Chine, 0-16 face au Tadjikistan, 0-11 face au Vietnam, 0-15 face à…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant