Guaino, les raisons d'une candidature

le
0
Henri Guaino se lance dans la bataille pour la présidentielle de 2017.
Henri Guaino se lance dans la bataille pour la présidentielle de 2017.

Quand Henri Guaino exprime une divergence, il est de bon ton, chez ses amis des Républicains, d'affirmer qu'il boude, que cela lui passera, qu'un coup de fil de Nicolas Sarkozy lui fournira son petit shoot d'affection. Avec lui, on convoque volontiers Freud et Dolto... C'est le drame et la chance du député des Yvelines, désormais candidat à la primaire, que de posséder cette nature particulière, fiévreuse et exaltée, qui le fait ainsi passer pour un « fêlé » auprès de l'ancien président et pour un « homme habité », selon les mots de son ancien maître en politique, Philippe Séguin. Le drame étant que, malgré sa réelle capacité de travail et ses convictions en granit, il n'est pas toujours pris au sérieux des siens, que François Fillon et Alain Juppé haussent épaules et sourcils dès lors que l'on prononce son nom devant eux ? en outre, ils ne l'aiment pas et c'est réciproque. Ils n'ont pas le temps de s'attarder sur le « cas » ? car, dans leurs bouches, c'est ainsi que se pose le problème Guaino ? d'une ancienne plume mégalomaniaque. Mais la chance du gaulliste est de susciter précisément l'inverse sentiment chez les sympathisants de droite, mais aussi chez ceux de la gauche du PS et du Front national. Son discours social plaît au-delà de la seule droite et on n'est pas certain qu'il se fasse éjecter manu militari de la place de la République si d'aventure il rendait visite aux Nuit debout. À l'heure où règnent la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant