GTT: le titre se redresse après le 'choc Bourbon'.

le
0

(CercleFinance.com) - Si elle se reprend aujourd'hui de 1,8%, l'action de Gaztransport et Technigaz (GTT) ne parvient cependant pas à compenser la baisse de 3% subie la veille dans un marché pourtant haussier. Que s'est-il passé hier ? Rien a priori du côté de GTT. En revanche, l'une des acquisitions gazières annoncées par le groupe parapétrolier Bourbon a pu inquiéter les investisseurs.

Rappelons que GTT, ex-filiale de Total (maintenant sorti du capital) et d'Engie (l'ex-GDF Suez qui détient toujours 40% des parts) est un bureau d'études spécialisé dans la conception de systèmes de stockage de gaz, notamment du gaz naturel liquéfié (GNL). Or '90 % des nouvelles commandes de méthaniers sur la période entre 2008 et 2014 ont fait appel aux technologies de GTT et près de 72 % de la flotte existante de méthaniers étaient équipées des technologies de GTT en décembre 2014', indique le dernier document de référence disponible de GTT.

Avec une position dominante aussi forte, GTT peut craindre l'arrivée de de nouveaux entrants. Le groupe fait aussi l'objet d'une enquête concurrentielle en Corée du Sud.

Qu'a donc annoncé Bourbon, devenu un spécialiste des “dessertes” par bateau des plateformes pétrolières ? Ni plus ni moins que son entrée dans le secteur gazier via des armateurs spécialisés, Greenship Gas et Evergas. Mais aussi l'achat de 80% de JHW Engineering & Contracting, société de 'design et d'ingénierie de navires, la technologie et le contrôle d'une plateforme de construction de méga-tanks, ainsi que des services d'achats, de contractualisation et de gestion de projets dans les domaines gaziers', détaille Bourbon.

Selon son site Internet, JHW propose notamment, pour des navires gaziers, des solutions de réservoirs d'une contenance de 5.000 à 86.000 mètres cube. La société peut également concevoir des unités flottantes de liquéfaction, de regazéïfication et de stockage de molécule.

Dans une note de recherche publiée ce matin, Société Générale évoque d'ailleurs 'l'émergence d'une possible rivalité avec GTT' : “tout comme GTT, l'enjeu pour Bourbon est de capitaliser sur la croissance future dans les exportations américaines de GNL”. Mais les analystes ajoutent que “les navires de Bourbon sont équipés des trilobes d'Hartmann (une autre technologie de stockage, ndlr) et non des membranes de GTT”.

Du côté des méthaniers, le plus important concurrent identifié par GTT est le norvégien Moss Maritime, filiale de Saipem, dont les réservoirs sont reconnaissable à leurs formes 'en dôme' et dont la part de marché des méthaniers est évaluée à 28% par GTT. Autre grand concurrent identifié par le document de référence : SPB (moins de 1% de part de marché).

GTT évoque, parmi les autres technologies concurrentes, celle dite SCA de Samsung Heavy Industries et du Korea Advanced Institute of Science and Technology ; celle dite KC-1 du concurrent sud-coréen Kogas ; et d'autres technologies non certifiées de la part de Hyundai Heavy Industries ou de Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering, voire de General Dynamics. A suivre.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant