GTT dépasse ses objectifs avec une marge nette de 51,8%.

le
0

(AOF) - En 2015, GTT (Gaztransport & Technigaz) a enregistré un bénéfice net en croissance de 1,61% à 117,3 millions d'euros en 2015, soit une marge nette en 2015 de 51,8%, légèrement supérieure aux objectifs annoncés. L'Ebitda ressort à 142,2 millions d'euros, en baisse de 0,09%. Le chiffre d'affaires est resté quasi-stable établi à 226,5 millions d'euros (-0,1%).

Au 31 décembre 2015, le concepteur de systèmes de confinement à membranes pour le transport et le stockage du gaz naturel liquéfié (GNL) disposait d'une situation de trésorerie nette positive de 73,4 millions d'euros. A ce montant, peuvent être additionnés des placements classés en actifs financiers pour 24,8 millions d'euros.

Par ailleurs, le Conseil d'administration du 18 février 2016, après avoir arrêté les comptes, a décidé de proposer la distribution d'un dividende de 2,66 euros par action, payable en numéraire, sous réserve de l'approbation de l'Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 18 mai 2016. En outre, un acompte sur dividende au titre de l'exercice 2016 devrait être versé en septembre 2016.

En termes de perspectives 2016, la société dispose d'une bonne visibilité sur son chiffre d'affaires grâce à son carnet de commandes au 31 décembre 2015 (118 unités). Celui-ci correspond à un chiffre d'affaires de 619 millions d'euros sur la période 2016 - 2020 (242 millions d'euros en 2016, 209 millions d'euros en 2017, 137 millions d'euros en 2018, 27 millions d'euros en 2019 et 4 millions d'euros en 2020).

Ainsi GTT confirme son objectif de chiffre d'affaires 2016, à savoir une croissance de plus de 10% par rapport à 2015, soit un chiffre d'affaires supérieur à 250 millions d'euros, anticipe, pour l'exercice 2016.

Il réaffirme aussi son objectif d'un taux de marge sur le résultat net de plus de 50% et prévoit de distribuer, au titre des exercices 2016 et 2017, un montant de dividende au moins équivalent à celui proposé au titre de l'exercice 2015.

GTT a reçu le 29 janvier dernier une notification de l'autorité de la concurrence coréenne (Korean Fair Trade Commission ou KFTC) l'informant de l'ouverture d'une enquête. Bien que le groupe ne dispose pas à ce jour d'information précise, cette investigation concernerait un éventuel abus de position dominante en relation avec la construction de méthaniers par les chantiers navals coréens.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant