GSK travaille sur un vaccin contre le virus Ebola

le
0

LONDRES, 10 août (Reuters) - GlaxoSmithKline GSK.L travaille avec des scientifiques américains sur la mise au point d'un vaccin contre le virus Ebola et espère lancer bientôt des essais cliniques, a fait savoir dimanche le groupe pharmaceutique britannique. Avec près de 1.000 morts à ce jour, l'épidémie de fièvre Ebola en cours depuis février, qui frappe principalement la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, est la plus grave depuis l'identification du virus en 1976. Il n'y a aucun traitement ou vaccin connu et l'ampleur de l'épidémie a amené l'Organisation mondiale de la santé à décréter une urgence de santé publique mondiale. (voir ID:nL6N0QE28C ) Le vaccin expérimental de GSK a produit des résultats probants chez l'animal, y compris chez des primates, et doit maintenant être testé chez des humains en phase 1 d'essais, une fois obtenu le feu vert de la FDA (Food and Drug Administration), l'autorité sanitaire américaine. Une porte-parole du laboratoire a déclaré que cette phase d'essais devrait commencer "dans le courant de cette année". Le partenaire américain de GSK, l'Institut national américain des maladies allergiques et infectieuses (Niaid, National Institute of Allergy and Infectious Diseases), indique de son côté que les essais pourraient débuter "dès l'automne 2014". Mais dans l'hypothèse d'essais concluants et même avec une procédure accélérée, le nouveau vaccin ne pourrait être déployé à grande échelle avant 2015, a souligné la représentante de GSK. "On n'en est qu'au début du processus de développement et le chemin est encore très long", a-t-elle dit. GSK a acquis le vaccin expérimental à la faveur de son rachat de la firme biotechnologique suisse Okairos pour 250 millions d'euros l'an dernier. Aux Etats-Unis, le Niaid soutient aussi les travaux sur d'autres vaccins, y compris l'un développé par Crucell (groupe Johnson & Johnson's JNJ.N ) qui pourrait faire l'objet d'essais cliniques de phase 1 fin 2015 ou début 2016. Le vaccin sur lequel travaille Crucell concerne la fièvre hémorragique de Marburg, causée par un virus de la même famille qu'Ebola. (Ben Hirschler, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant