GSK s'apprêterait à supprimer des centaines d'emplois aux USA

le
7
GSK S'APPRÊTERAIT À SUPPRIMER DES CENTAINES D'EMPLOIS AUX USA
GSK S'APPRÊTERAIT À SUPPRIMER DES CENTAINES D'EMPLOIS AUX USA

par Ben Hirschler

LONDRES (Reuters) - GlaxoSmithKline annoncera cette semaine à ses salariés américains la suppression de centaines d'emplois sur son principal marché, dans le cadre d'un programme de réduction des coûts, ont déclaré dimanche des sources proches du dossier.

Le premier groupe pharmaceutique britannique avait annoncé le 22 octobre, à l'occasion de la publication de ses comptes du troisième trimestre, que ce nouveau programme de restructuration lui permettrait d'économiser un milliard de livres (1,26 milliard d'euros) annuellement sur trois ans.

Selon les sources, les salariés des Etats-Unis, où GSK subit une baisse des ventes de ses traitements respiratoires, seront informés mercredi par la responsable des opérations pharmaceutiques en Amérique du Nord Deirdre Connelly.

Un porte-parole de GSK s'est abstenu de donner des précisions mais a dit que le plan de restructuration visait à améliorer la performance en réduisant la complexité et en créant une structure moins lourde et moins coûteuse.

Les traitements respiratoires sont le point fort de GSK et l'Advair, un traitement de l'asthme par inhalation et des affections pulmonaires chroniques, est son produit qui se vend le mieux. Mais les ventes d'Advair sont en forte baisse aux USA, alors que ses remplaçants Breo et Anoro ont du mal à décoller.

L'Advair pâtit de la concurrence mais également de l'offensive des assureurs maladie américains en vue de faire baisser les prix des médicaments déjà relativement anciens, surtout dans les domaines du diabète et des maladies respiratoires où médecins et patients disposent de choix multiples.

Le plan lancé pas GSK vise ainsi à préserver ses marges mais il prend également en compte les nouvelles affectations de certains membres du personnel résultant d'un complexe accord d'échange d'actifs avec le suisse Novartis en vertu duquel ce dernier a repris le segment oncologie du laboratoire britannique.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Corsair7 le dimanche 30 nov 2014 à 18:25

    La reprise au USA?ou est-ce?.Where is?

  • fred1903 le dimanche 30 nov 2014 à 17:59

    quand on perd 15 millions de compatriotes facile d'avoir 6% de chomage

  • Gauvin45 le dimanche 30 nov 2014 à 16:46

    si tu penses que c'est à mourir de rire, viens donc faire un petit tour ici, je te montrerai des centaines de chantiers en constructions, le chômage est au plus bas depuis 6 ans . Mais vu de la France, on se rassure comme on peut

  • Gauvin45 le dimanche 30 nov 2014 à 16:44

    cela n'a rien à voir avec la reprise mais avec le prix de médicaments aux US. Les prix y sont prohibitifs.

  • titresyl le dimanche 30 nov 2014 à 16:31

    excellent cette news ..... à mourir de rire la reprise version US

  • j.doury le dimanche 30 nov 2014 à 16:09

    exact.

  • guerber3 le dimanche 30 nov 2014 à 16:04

    C' est la reprise partout, comme ils disent. Conclusion, les politiques de partout n' ont aucune solution : le monde produit trop vite ce dont il n' a pas besoin et appelle les banques pour financer l' inutile et tout cela va dans le mur...!!!