GSK prolonge encore son offre sur Human Genome

le
0
GSK prolonge encore son offre sur Human Genome
GSK prolonge encore son offre sur Human Genome

LONDRES (Reuters) - GlaxoSmithKline (GSK) a prolongé une nouvelle fois vendredi son offre d'achat de 2,6 milliards de dollars (2 milliards d'euros) sur Human Genome Sciences (HGS).

Cette OPA à 13 dollars par action, qui n'a pas l'assentiment des dirigeants de la société américaine de biotechnologies, court désormais jusqu'au 20 juillet.

La prolongation de l'offre n'est pas une surprise, Human Genome ayant fixé, il y a deux semaines, au 16 juillet la date-butoir de réception des offres définitives.

Dans la foulée de l'annonce de GSK, Human Genome a réitéré son opposition à l'offre du groupe britannique, estimant qu'elle ne reflète par la valeur intrinsèque de la société.

Le rachat de Human Genome permettrait à GSK d'obtenir la totalité des droits sur les médicaments sur lesquels les deux groupes collaborent.

GSK a affirmé vendredi qu'il était toujours disposé à discuter avec Human Genome. "L'extension de l'offre de rachat au 20 juillet donnera aux actionnaires de HGS l'opportunité d'évaluer les conclusions du conseil de HGS vis-à-vis de l'offre de GSK", explique GSK dans un communiqué.

"Vu les circonstances actuelles, GSK évaluera toutes ses options disponibles concernant l'offre mais elle ne peut aucunement garantir que l'offre sera de nouveau prolongée."

Seul groupe à avoir fait une offre, GSK s'est toujours refusé à participer aux enchères organisées par les banques conseils de Human Genome, Goldman Sachs et Credit Suisse.

Human Genome indique avoir eu des contacts avec d'autres repreneurs potentiels, mais les analystes estiment que GSK a un avantage de taille grâce à son partenariat sur des médicaments clés avec la société de biotechnologies.

Les deux groupes commercialisent ensemble le Benlysta, un nouveau médicament contre le lupus, et collabore sur deux traitements expérimentaux prometteurs contre le diabète et les problèmes cardiaques.

Chris Wickham et Ben Hirschler, Natalie Huet et Blandine Hénault pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant