Gruss, Bouglione, Romanès... les familles font leur cirque cet hiver

le
0
Losevsky Pavel/shutterstock.com
Losevsky Pavel/shutterstock.com

(AFP) - "Ellipse" des Gruss, "Eclat" des Bouglione, "La Reine des Gitans et les Chats" : les grandes familles du cirque présenteront cet hiver leurs nouveaux spectacles mêlant les traditionnels numéros de jonglerie, acrobatie ou trapèze à ceux des chevaux, tigres et même chats.

"Ellipse", la 39e création des Gruss rendra hommage au 7e Art. Cette famille d'artistes cavaliers fera danser ses chevaux sur des musiques de films sous un chapiteau installé dans le Bois de Boulogne, du 20 octobre au 17 mars 2013.

"Les trois générations de Gruss en piste sont toutes passionnées de cinéma. Pour notre nouvelle création, nous avons monté un spectacle revisitant les grands films, de Cléopâtre à Matrix, en passant par Le Parrain ou Mission Impossible", a confié à l'AFP Stephan Gruss, fils aîné de cette dynastie qui perpétue l'art équestre depuis six générations.

L'orchestre de dix musiciens rythmera le spectacle réunissant une quarantaine de chevaux et dix-sept artistes, dont quatre danseurs.

"+Ellipse+ a nécessité l'installation d'un écran circulaire panoramique où seront projetées des images pour annoncer les numéros et illustrer les films", a ajouté le metteur en scène.

Ecuyère accomplie, sa mère, Gypsie, ouvrira le bal sur son cheval Iguera, un étalon pure race espagnol, dans un numéro de haute école sur le thème égyptien de Cléopâtre.

Parmi les temps forts, un spectaculaire numéro de jongle à cheval, qui a fait la renommée de Stephan réunira sur la piste ses deux fils aînés.

"C'est très difficile de jongler à cheval. A trois, c'est un vrai défi !"

Maud, fildefériste de la cinquième génération des Gruss, mènera cette année à la chambrière sept imposants frisons noirs en liberté, tandis qu'Alexis, le patriarche, fidèle à la tradition, travaillera ses chevaux portugais et espagnols.

"Eclat", le nouveau joyau de la dynastie Bouglione, sera donné au coeur du plus ancien cirque permanent du monde (20 octobre - 17 mars 2013), le Cirque d'Hiver, édifice parisien qui consacre les arts de la piste depuis 160 ans.

Les chats tziganes

Présenté par Monsieur Loyal, le spectacle fait la part belle à la famille Bouglione : la belle Irina séduira les spectateurs avec son numéro de mât, Natalia dansera avec des sangles, une discipline qu'elle est la première à avoir féminisée, Régina présentera un numéro équestre, "Maxi-mini", et Sampion, qui s'est fait un nom avec la jongle, maniera tempo, steps et syncopes.

Les tigres de Redi Montico, le clown blanc Alberto Caroli mais aussi l'artiste russe Anton Monastirski dans un numéro de Hula hoop, une des disciplines phares des spectacles visuels à travers le monde, seront aussi à découvrir, comme les dix acrobates de la troupe Fantasy qui pratiquent la bascule, une tradition de cirque de leur pays, la Roumanie.

Quant au cirque familial tsigane Romanès, son nouveau spectacle, "La Reine des Gitans et des Chats", réunit une trentaine d'artistes, jongleurs, funambules... mais aussi des chats et des chèvres.

"Il y a très longtemps, j'avais des tigres et des lions. Quand, j'ai monté ce numéro de chat pour ma fille de 12 ans, j'ai découvert que le chat fonctionne comme le tigre", raconte Alexandre Romanès, fondateur du cirque avec sa femme Délia.

"Mais c'est plus difficile de trouver un bon chat qu'un tigre. Les meilleurs acteurs, ce sont les chats de gouttières, des bâtards, plus malins que les chats de races", affirme-t-il.

Ce cirque poétique est en tournée à Bordeaux jusqu'au 6 janvier 2013. Il reviendra à Paris, Porte de Champerret, fin janvier pour trois mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant