Groupon limite son ambition boursière

le
0
Le site d'achats groupés s'apprête à entrer en Bourse sur une valorisation de 10 à 12 milliards de dollars, en dessous des 15 à 20 milliards espérés il y a quelques mois. Le groupe prévoit de lever 540 millions de dollars.

Correspondant à Washington

Groupon avait refusé de se vendre à Google en décembre dernier pour 6 milliards de dollars. À partir de lundi 24 octobre, la société de Chicago, spécialisée dans la distribution en ligne de coupons de réduction pour des achats sur des marchés locaux, devrait faire son entrée en Bourse sur la base d'une valorisation de 10 à 12 milliards de dollars. Pour autant, on est loin de la capitalisation de 15 à 20 milliards dont Andrew Mason, le fondateur de l'entreprise, rêvait encore en juin dernier.

Plusieurs développements ont forcé Groupon à plus de modestie. Le premier a frappé toutes les sociétés impatientes de faire appel à l'épargne publique. Il s'agit de l'effondrement des marchés au mois d'août. Les investisseurs, redoutant une rechute des grandes économies mondiales en récession, sont bien plus circonspects. Le projet d'introduction en Bourse de Groupon avait ainsi été suspendu entre août et octobre.

Plus problématique en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant