Groupe Sporever : Exercice 2008

le
0

Communiqué

Croissance du C.A. de 17%

Ebitda à 1 M€

* Les comptes publiés 2008 intègrent les coûts non récurrents liés à la sortie de SportLab du périmètre du Groupe en tout début d’exercice

** Les comptes consolidés proforma 2007 intègrent la sortie de But ! du périmètre du Groupe

*** Les chiffres retraités sans SportLab présentent le compte de résultat en sortant les coûts non récurrents liés à la sortie de cette activité du périmètre du Groupe

Les points clés de l’exercice 2008

- Le retour de la croissance du chiffre d’affaires.

Dans un contexte extrêmement chahuté, le Groupe a annoncé une croissance de son chiffre d’affaires à périmètre comparable de 17%.

Cette croissance provient essentiellement du développement de l’activité de télévision sur IP qui représente désormais 27% du C.A. total. La télévision sur IP est un relais de croissance pour Sporever puisque la fragmentation des audiences et la numérisation des moyens de production et de diffusion rendent possible le développement de nouveaux concepts de chaînes de télévision linéaires ou à la demande. Ainsi, Sporever a en charge la direction éditoriale de la chaîne de sport premium Orange Sport, qui diffuse le match de Ligue 1 du samedi soir, et produit la chaine d’information sportive Orange Sport Infos.

Cette nouvelle activité a compensé les difficultés du marché de la publicité sur internet qui a connu un coup d’arrêt au second semestre, même si internet représente toujours 33% du C.A. total du Groupe en 2008 contre 35% en 2007. Le Groupe génère désormais près de 100

millions de pages vues par mois et 1,2 millions de visiteurs uniques mensuels (source : Nielsen NetRatings). Il continue à afficher son leadership sur le football.

L’activité mobile représente quant à elle 28% du C.A. total du Groupe en 2008 contre 26% en 2007. Après avoir été retenu en 2007 comme le producteur à l’échelle mondiale de la Coupe du Monde de Rugby pour les opérateurs mobiles titulaires des droits de l’évènement, Sporever diffuse désormais les matches de Ligue 1 en direct et en intégralité pour le compte d’Orange.

Enfin, l’agence Panoramic, spécialisée dans la photo sportive numérique a généré 12% du C.A. total du Groupe sur l’exercice.

Après la cession de ses activités de marketing sportif (agence SportLab), le Groupe est donc désormais pleinement recentré sur les marchés à haute valeur ajoutée autour de l’édition et de la production de contenus pour internet, le téléphone mobile et la télévision sur IP.

- Une rentabilité affectée.

Le Groupe enregistre un EBITDA d’un million d’euros, en baisse de 35% par rapport à 2007. La marge EBITDA s’élève ainsi à 7,6%.

La rentabilité d’exploitation est en baisse de 78% à 227 K€, soit une marge d’exploitation de 1,7%. Ce résultat s’explique principalement par :

· La baisse brutale des recettes publicitaires sur le second semestre de l’exercice en raison de l’attentisme des annonceurs dans le contexte de crise mondiale,

· Une première année de contrat avec Orange sur la production de la chaine d’information sportive Orange Sport Infos qui a généré des coûts supérieurs aux prévisions. La prestation, qui se poursuit sur l’exercice 2009, a fait l’objet d’une renégociation financière beaucoup plus favorable pour le Groupe.

· Une charge d’amortissement supérieure à l’exercice précédent. L’exercice 2008 a été l’occasion pour le Groupe de poursuivre le plan ambitieux d’investissements visant à renforcer significativement ses capacités de production et de diffusion de programmes multi-supports. Ce plan, dont le montant a atteint plus de 1,7 millions d’euros entre le troisième trimestre 2007 et le troisième trimestre 2008, a généré une charge d’amortissement supplémentaire de 254 K€ sur l’exercice 2008.

· L’étude d’un dossier d’acquisition que le Groupe a choisi d’abandonner après des due diligences finales qui n’ont pas permis au management de surenchérir face à une offre concurrente.

· Enfin, la cession de l’activité de marketing sportif a représenté un coût non récurrent de près de 200 K€ sur l’exercice.

La rentabilité nette après amortissement des survaleurs et hors coûts non récurrents liés à la sortie de l’activité de marketing sportif atteint ainsi 121 K€.

- Un bilan extrêmement solide. Grâce à une gestion très serrée de l’encours clients et plus généralement du besoin en fonds de roulement, le Groupe a affiché au 31 décembre 2008 le bilan le plus solide de son histoire. Les capitaux propres représentent 70% du passif du groupe quand la dette long terme ne pèse plus que 1.2% du passif soit 242 K€. Le ratio dettes sur fonds propres s’élève à 3%.

La trésorerie en fin de période s’élève à 4.9 M€ alors que le plan d’investissements du Groupe a été totalement autofinancé. La trésorerie disponible représente 25% des actifs du groupe.

Perspectives 2009 : après avoir retrouvé la croissance, le Groupe Sporever entend améliorer significativement sa rentabilité.

Malgré un environnement général toujours très difficile, le Groupe continue d’enregistrer une croissance soutenue de son chiffre d’affaires. Sur le premier trimestre de l’exercice 2009, le C.A. est en effet en hausse de 18%. Sur l’ensemble de l’exercice, Sporever va s’attacher à poursuivre sa croissance tout en améliorant sa rentabilité grâce :

· au développement de ses activités de TV sur IP. Sporever a signé notamment un accord avec Trace TV pour développer en commun un concept inédit de chaîne autour du Sport et des célébrités. La chaîne devrait être lancée début 2010,

· à un maintien d’un taux de marge brute élevé, égal à 70%,

· à une maîtrise des coûts d’exploitation.

Le manque de visibilité en matière de recettes publicitaires demeure un facteur de risques non négligeable : une dégradation plus marquée encore du marché publicitaire pourrait freiner le retour à une meilleure rentabilité sur l’ensemble de l’exercice.

Enfin, le Groupe est désormais entré dans une phase active de planification du lancement de son activité de jeux d’argent en ligne, qui devrait renforcer sa position de leader de l’information sportive sur les nouveaux média et constituer un fort relais de croissance supplémentaire.

Malgré les difficultés particulières liées au contexte économique actuel, le démarrage de l’exercice et les mesures correctrices prises par le management montrent que le Groupe devrait renouer avec un taux de marge EBITDA à deux chiffres pour l’ensemble de l’année, sauf dégradation plus marquée du marché publicitaire on-line.

Groupe Sporever est le leader de l’information sportive sur les nouveaux médias. Il vise à répondre aux besoins du nouveau consommateur d’informations, quel que soit le lieu où il se trouve. Groupe Sporever exploite le leader du football sur internet, Football365.fr, ainsi que le portail multisport de référence Sport365.fr. Groupe Sporever est coté sur le Marché Alternext de la Bourse de Paris depuis juillet 2005. Groupe Sporever - code Isin FR0010213215

Contact : Carole Rondeleux

Tél. 01 49 11 55 75

carole.rondeleux@sporever.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant