Groupe PSA: l'Etat pourrait réduire de moitié de ses parts.

le
0

(CercleFinance.com) - L'Etat français pourrait céder près de la moitié de ses parts dans le capital de Groupe PSA pour environ 750 millions d'euros, ramenant ainsi sa participation un peu plus de 7%, d'après un article paru dans les pages saumon du Figaro.

Le quotidien rapporte que trois représentants des holdings familiaux Peugeot se sont rendus mardi à Bercy, pour discuter d'une éventuelle recomposition du capital, et que la direction du constructeur automobile pourrait aussi y être reçue cette semaine.

Le Figaro souligne que conserver une participation supérieure à 7% permettrait au gouvernement de garder deux membres au conseil de surveillance, alors que passer sous cette barre ramènerait ses droits un poste (et à aucun poste à moins de 3% du capital).

Si la famille Peugeot pourrait et voudrait réinvestir dans le groupe, Le Figaro prévient qu'il reste à savoir jusqu'où elle est prête aller et dans quelle mesure Dongfeng, qui détient aussi près de 14% du capital, souhaiterait y participer.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant