Groupe PS : la campagne de Le Roux

le
0
L'élu de Seine-Saint-Denis, candidat déclaré à la présidence des députés socialistes, multiplie les déplacements dans des circonscriptions où la victoire de son camp est en balance.

Une stratégie de longue date. Bruno Le Roux, candidat déclaré à la présidence du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a prévenu de ses ­intentions François Hollande et Jean-Marc Ayrault «il y a plus de six mois». Le député de Seine-Saint-Denis, qui ne veut pas «être candidat par défaut», a fait en sorte que son téléphone ne sonne pas au moment de la composition du gouvernement. Sa mission du moment: «Tout faire pour que le groupe socialiste remporte la majorité absolue des sièges.» Pour cela, Bruno Le Roux a choisi de se rendre, à raison de trois soirs par se­maine, dans les circonscriptions «où des gains sont possibles», là où François Hollande a obtenu entre 47 % et 52 % des voix au second tour de l'élection présidentielle.

Très proche du premier ministre, il choisit minutieusement ses déplacements. Il s'est ainsi rendu dans la 5e circonscription du Nord (redécoupée) où le candidat PS, Alain Cacheux, député sortant dans la 3e (qui a ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant