Groupe Partouche tente la sauvegarde

le
0
Le deuxième casinotier français fait appel à la justice pour essayer de renégocier sa dette.

Sale période pour la famille Partouche, qui, au cours des quarante dernières années, a bâti un empire dans le monde des casinos et des loisirs. En avril, elle avait obtenu le placement sous sauvegarde de son holding personnelle, Financière Partouche. Lundi, Groupe Partouche, qui exploite 49 casinos, 21 hôtels et 120 restaurants, a subi le même sort. Le deuxième casinotier français contrôlé aux deux tiers par cette dynastie a été mis sous sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris à la demande de ses actionnaires.

«Le groupe n'est pas en cessation de paiement et tous nos établissements vont rester ouverts, explique Fabrice Paire, président du directoire de Groupe Partouche. Mais cette procédure va nous permettre de renégocier avec nos créanciers notre dette bancaire, notamment de la ré­échelonner, de revoir les taux et de ne plus être à la merci du non-respec...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant