Groupe ADP pâtit d'un trafic moins dynamique que prévu

le
0
    * CA -0,5% sur 9 mois à E2,183 mds 
    * CA/passager des boutiques côté pistes -7,6% sur 9 mois 
    * Objectif CA/passager 2020 de ces boutiques maintenu à E23 
 
 (Actualisé avec conférence téléphonique, cours) 
    par Cyril Altmeyer 
    PARIS, 8 novembre (Reuters) - Groupe ADP  ADP.PA  a vu son 
chiffre d'affaires se tasser au cours des neuf premiers mois de 
l'année, pénalisé par le recul des recettes de ses boutiques 
côté pistes sous le coup d'un ralentissement de la croissance de 
son trafic.    
    L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly, touché par 
la désaffection de la destination France à la suite des 
attentats, fait état dans un communiqué d'un chiffre d'affaires 
de 2,183 milliards d'euros, en repli de 0,5% sur neuf mois. 
    Sur cette période, son chiffre d'affaires par passagers a 
reculé de 7,6% à 17,9 euros dans les boutiques côté pistes, mais 
le directeur financier Philippe Pascal a confirmé aux analyses 
l'objectif de 23 euros fin 2020 après l'ouverture de nouvelles 
infrastructures.     
    L'action Groupe ADP cède 0,45% à 90,29 euros à 10h45, 
sous-performant l'indice SBF 120  .SBF120  (+0,09%). 
    Groupe ADP a confirmé ses objectifs pour 2016, mais il les 
avait abaissés les uns après les autres en cours d'année.  
    Le groupe vise ainsi une croissance de son trafic comprise 
entre 1,0% et 1,5% en 2016, une anticipation revue en baisse en 
octobre par rapport à une estimation initiale de 2,3%.  
    En janvier-septembre, Paris Aéroport (Roissy et Orly) a 
enregistré une hausse de seulement 0,9% de son trafic, pénalisé 
par une chute en Asie-Pacifique, à l'image du constat fait la 
semaine dernière par Air France  AIRF.PA , son premier client. 
  
    Philippe Pascal a précisé que Groupe ADP était très 
satisfait de la "forte ambition" manifestée par Air France sur 
le développement de son activité long-courrier depuis Paris, en 
particulier depuis son hub de Roissy où la compagnie assure 
environ la moitié du trafic de l'exploitant aéroportuaire. 
    "C'est une bonne stratégie", a-t-il dit au sujet du plan 
"Trust Together" présenté le 3 novembre par le nouveau PDG d'Air 
France-KLM Jean-Marc Janaillac.  
    Pour 2016, Groupe ADP réaffirme ainsi ne plus viser qu'une 
stabilité de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) et une 
légère baisse de son résultat net part du groupe, alors qu'il 
prévoyait initialement une croissance dans les deux cas. 
    A l'international, Groupe ADP signera fin 2016 ou début 2017 
à la fois un pré-accord avec Cuba à la suite de négociations 
exclusives menées depuis septembre sur l'extension de l'aéroport 
de La Havane   et une feuille de route au Vietnam sur 
une entrée au capital de l'exploitant aéroportuaire du pays 
 , a précisé Philippe Pascal. 
    Au Moyen-Orient, Groupe ADP poursuit ses discussions avec le 
ministère des Transports iranien sur le développement de 
l'aéroport de Téhéran aux côtés de Bouygues  BOUY.PA  
 , tandis que l'Arabie saoudite a suspendu la 
privatisation de ses aéroports faute de compétition suffisante, 
a-t-il ajouté. 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant