Groupe ADP pâtit d'un trafic moins dynamique que prévu

le
2
GROUPE ADP PÂTIT D'UN TRAFIC RÉDUIT
GROUPE ADP PÂTIT D'UN TRAFIC RÉDUIT

PARIS (Reuters) - Groupe ADP a vu son chiffre d'affaires se tasser au cours des neuf premiers mois de l'année, pénalisé par le recul des recettes de ses boutiques côté pistes sous le coup d'un ralentissement de la croissance de son trafic.

L'exploitant des aéroports de Roissy et d'Orly, touché par la désaffection de la destination France à la suite des attentats, fait état dans un communiqué d'un chiffre d'affaires de 2,183 milliards d'euros, en repli de 0,5% sur neuf mois.

Sur cette période, son chiffre d'affaires par passagers a reculé de 7,6% à 17,9 euros dans les boutiques côté pistes.

Groupe ADP a confirmé ses objectifs pour 2016, mais il les avait abaissés les uns après les autres en cours d'année.

Le groupe vise ainsi une croissance de son trafic comprise entre 1,0% et 1,5% en 2016, une anticipation revue en baisse en octobre par rapport à une estimation initiale de 2,3%.

En janvier-septembre, Paris Aéroport (Roissy et Orly) a enregistré une hausse de seulement 0,9% de son trafic, pénalisé par une chute en Asie-Pacifique, à l'image du constat fait la semaine dernière par Air France, son premier client.

Pour 2016, Groupe ADP réaffirme ainsi ne plus viser qu'une stabilité de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) et une légère baisse de son résultat net part du groupe, alors qu'il prévoyait initialement une croissance dans les deux cas.

(Cyril Altmeyer, édité par Benjamin Mallet)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 8 mois

    Tax free but not profit free......everithing is cheaper downtown....

  • cacpipo il y a 8 mois

    Quand les alcools sont au prix des supermarchés, des tongs à 19,90€ (sic!), des réveils matin à 14,90€ (vus à moins d'un euro en Asie), etc...etc... (notez la finale en 90 !) faut-il s'étonner. Ce sont des "boutiques HT maxi marges" comme à Londres d'ailleurs. Rq : les cigarettes font exception.