(Groupe A) : Alain Portes évoque à la fois " une surprise et une satisfaction "

le
0
(Groupe A) : Alain Portes évoque à la fois " une surprise et une satisfaction "
(Groupe A) : Alain Portes évoque à la fois " une surprise et une satisfaction "

« On revient de loin reconnaissait Alain Portes, l'entraîneur de l'équipe de France, sur le site des femmes de défis. Parce que c'était compliqué, très compliqué même d'attaquer cette défense coréenne. Et puis, tout à coup, on a trouvé la clé, le mouvement d'attaque qui était le plus adapté et qui nous a permis de mettre un but à chaque fois. Les Coréennes se sont aussi épuisées dans notre défense qui a parfois été héroïque en fin de match. D'abord, c'est, en ce qui me concerne une petite surprise mais surtout une belle satisfaction. Sans être pour autant la garantie que l'on va gagner le huitième. Mais dans la construction de cette équipe, c'est évidemment d'avoir effectué le premier tour sans perdre. » « Ce qui fait notre force face à la Corée, c'est qu'on ne s'est pas affolé savourait Allison Pineau, l'arrière des Bleues. Même quand on était dans le dur, vraiment à la peine face à leur défense. Alain a pris un temps mort au bon moment. On a soufflé et on est reparti au charbon. « Gnions » (Gnonsiane Niombla) a apporté sa fraîcheur et sa vivacité. Et l'expérience de plusieurs joueuses a parlé dans les instants clés. Amandine a été phénoménale. Tout le monde a pris ce qu'il fallait. Honnêtement, je ne m'attendais pas à un tel bilan de cinq victoires en cinq matchs. Dire le contraire aujourd'hui, ce serait facile. Mais je suis fière qu'on l'ait fait. Maintenant, il faut continuer comme ça. A prendre simplement les matchs les uns après les autres sans faire de plan sur la comète. On sait très bien que les matchs de poule, ils sont derrière nous. Si on ne gagne pas en huitième, tout le monde aura oublié qu'on avait tout gagné en première semaine. »« On progresse encore, je prends du plaisir sur le terrain et j'aime voir les yeux des jeunes briller dans ces matchs-là se félicitait Amandine Leynaud, la gardienne des Bleues. À 14-17, on n'a pas paniqué, on a réussi à faire tourner le match. Les Coréennes ont peut-être cru qu'elles avaient gagné un peu trop vite. Elles nous ont quand même fait mal avec leur jeu rapide, leurs feintes. Elles nous faisaient même des feintes de cheveux! Alex s'est lâchée. Allison a fait un bon match, j'ai toujours dit qu'elles seraient là au moment où l'on aurait besoin d'elles. Ce n'est pas parce qu'on termine premières du groupe que tout est gagné, mais on arrive avec de la confiance en huitièmes, contre le Japon. On a peut-être lâché un peu d'énergie ce soir, mais si on ne l'avait pas fait on l'aurait regretté. On oubliera qu'on a mal aux jambes. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant