Groupama rêve d'un développement chinois

le
0
Après des années d'investissement, le mutualiste français a atteint l'équilibre en 2012, via sa co-entreprise.

Ce n'est pas forcément intuitif: Groupama, le mutualiste français qui a frôlé le pire en 2011 et vendu ses bijoux de famille pour se restructurer, affiche aujourd'hui une ambition chinoise. L'histoire remonte en fait à plusieurs années. Le GAN, racheté en 1998 par Groupama, s'est installé en Chine en 1994. L'affaire stagne jusqu'au tournant de 2002, où le groupe, poussé par le pouvoir chinois, décide de se spécialiser dans l'assurance agricole et rurale.

Il obtient sa licence en 2004 et commence à se déployer lentement dans la province du Sichuan. La compagnie reçoit ensuite des ­licences pour se développer dans l'assurance commerciale: automobile, dommages d'entreprises, santé... L'aventure est passionnante, mais peu rentable. Fin 2010, à l'occasion d'une visite d'État du président de la République chi­noise Hu Jintao à l'Élysée, elle prend...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant