Groupama demande l'arrêt de sa notation par S&P

le
3

PARIS (Reuters) - Groupama a annoncé jeudi avoir demandé à l'agence Standard & Poor's (S&P) de ne plus noter la solidité financière du groupe et de l'ensemble de ses filiales.

Contraint l'an dernier à une restructuration de ses activités après avoir subi de lourdes pertes liées à son exposition à la dette souveraine grecque et à la chute des marchés actions, l'assureur français explique dans un communiqué que sa demande s'applique aussi à la note de contrepartie du groupe.

L'établissement conserve sa notation par l'agence concurrente Fitch.

Groupama a été dégradé début octobre par les agences de notation à la suite de sa décision de ne pas verser le coupon de ses titres super-subordonnés à durée indéterminée (TSSDI) arrivant à échéance le 22 octobre.

S&P avait alors dégradé la note de solidité financière et de contrepartie de Groupama à BB- tandis que Fitch avait la note de solidité financière à BB+.

Pour redresser sa solvabilité financière, l'assureur a cédé en septembre ses activités d'assurance non vie en Grande-Bretagne au groupe belge Aegas.

Il a aussi vendu sa filiale Gan Eurocourtage à l'allemand Allianz et fusionné sa filiale Silic avec Icage, la société foncière détenue par la Caisse des dépôts (CDC).

Groupama avait terminé l'année 2011 sur une perte nette de 1,81 milliard d'euros.

Matthieu Protard, édité par Cyril Altmeyer

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frinie1 le jeudi 6 déc 2012 à 10:19

    Groupama, c'est comme le mauvais élève: en finir avec les notes.Cela permet au cancre de passer entre les orages

  • M2941863 le jeudi 6 déc 2012 à 09:36

    Groupama ne se porte pas bien ... donc cacher la vérité pour tenter le chalant ce n'est pas correct!

  • gbrifau3 le jeudi 6 déc 2012 à 09:26

    A ce era suite des décisions plus lourdes de conséquences pour le personnel.Avec toutes les cessions, la situation ne semble pas s'être améliorée.Que penser de la gestion du groupe?