Groupama de retour dans le vert au 1er semestre

le
0

PARIS (Reuters) - L'assureur français Groupama, contraint à l'automne 2011 d'engager une lourde restructuration pour renforcer sa solvabilité, est redevenu bénéficiaire au premier semestre après deux exercices consécutifs de pertes en 2011 et 2012.

Le groupe mutualiste a indiqué vendredi dans un communiqué avoir dégagé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net de 187 millions d'euros, contre une perte de 87 millions un an auparavant.

Ebranlé par la crise de la dette au sein de la zone euro, Groupama s'est efforcé de renforcer sa solvabilité en cédant des actifs.

Outre la vente de filiales, comme la cession de ses activités de capital-investissement à la société ACG ou la cession de son assurance non-vie en Grande-Bretagne à Ageas, l'assureur a aussi réduit son portefeuille d'actions et d'obligations, en cédant des titres Bolloré ou Société générale. (voir )

Il a également vendu pour un milliard d'euros d'actifs immobiliers, dont l'immeuble du 52 avenue des Champs-Elysées, à Paris, qui abrite le Virgin Megastore.

"Après avoir fortement réduit l'exposition de son bilan aux risques financiers en 2012, le groupe poursuit en 2013 de manière proactive la réduction de son portefeuille actions, qui, net des couvertures, représente désormais 8,2% des placements", fait savoir l'assureur français.

Groupama indique aussi avoir augmenté de 2,8% ses fonds propres entre janvier et juin. Ces derniers atteignent désormais 6,5 milliards d'euros.

L'entreprise avait indiqué en février qu'elle renonçait à tout projet d'introduction en Bourse comme envisagée avant que ne surviennent ses déboires et qu'elle renonçait également à ouvrir son capital comme cela avait été envisagé pour renforcer sa solidité financière.

Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant