Groupama AM : Point conjoncture du 19 août 2015

le
0

Semaine de repli sur les différentes places mondiales dans une actualité dominée par les actions de la banque centrale chinoise. Dès mardi, la PBoC a procédé à la plus forte dévaluation du yuan depuis 20 ans en relevant le taux de référence de près de 2%. La dépréciation se poursuit le lendemain avec un yuan qui fixe ainsi au plus bas depuis 4 ans face au dollar. Cette dévaluation a donc fortement pénalisé les valeurs exportatrices et les matières premières. Concernant le dossier grec, l’Eurogroupe a approuvé les termes du plan de sauvetage permettant le versement d’une 1ère tranche de 26 milliards d’euros, tandis que les 10 milliards versés en juillet sous la forme d’un prêt-relais seront finalement consacrés à la recapitalisation des banques grecques.

Sur la semaine, le CAC 40 recule de 3,85%, pénalisé par ses valeurs exportatrices telles que LVMH ou Arcelor Mittal qui dévissent tous deux de 8%. Le DAX sous performe en clôturant la semaine sur une baisse de 4,40% tandis que l’Espagne et l’Italie résistent plutôt bien, en corrigeant respectivement de 2,67% et 1,93%. Sur les marchés obligataires, le Bund reste inchangé sur la semaine malgré une semaine très volatile dans un contexte de chute des prix du pétrole, entrainant ainsi une révision des anticipations d’inflation de la part des opérateurs.

A Wall Street, le marché a rebondi après la correction de la semaine précédente. Le Dow Jones progresse ainsi de 0,67% et le S&P 500 de 0,73%. Sur la semaine, le taux du 10 ans américain s’écarte de 3 bps à 2,19%.

www.groupama-am.com

@GroupamaAM

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant