Groupama AM ne s'inquiète pas du ralentissement des créations d'emploi aux Etats-Unis

le
0

(AOF) - En 2015 et au premier trimestre 2016, les créations d'emplois aux États-Unis ont évolué sur un rythme mensuel de près de 230 000, observe Christophe Morel, chef économiste chez Groupama AM. Au fur et à mesure que l'économie américaine progresse dans le cycle, ces rapports sur l'emploi n'ont pas vocation à se maintenir sur un rythme aussi élevé. Selon l'ancien stratégiste de CDC Ixis AM, on doit donc s'attendre à un ralentissement tout à fait normal des créations d'emplois.

Christophe Morel et son équipe ont essayé de déterminer le "point mort" de ces créations d'emplois, à savoir celui qui maintient le taux de chômage sur sa cible de long terme tout en absorbant la hausse de la population civile. Groupama AM peut montrer que l'emploi est fonction du taux de participation, de la population civile et du taux de chômage selon la formule : Emploi = Taux de participation X Population civile x (1- taux de chômage).

En retenant une cible de 4,8% pour le taux de chômage cible/structurel et une croissance de la population civile en 2016 et 2017 identique à celle observée depuis un an (+2,7 millions), le chiffre mensuel des créations d'emplois "neutres" s'établit entre +125 000 (dans le cas d'un taux de participation qui reste inchangé) et +175 000 (dans le cas d'un taux de participation qui remonte d'un peu plus de 0,2% par an), selon les calculs des économistes. Retenir le chiffre médian de +150 000 constitue selon Christophe Morel une hypothèse tout à fait raisonnable.

En conclusion, à ce stade du cycle, des rapports sur l'emploi à +150 000 peuvent être raisonnablement considérés comme "suffisants", assure le chef économiste de Groupama AM. Si l'on intègre que le rapport publié début juin a été biaisé à la baisse d'au moins 35 000 en raison de grèves dans le secteur des télécommunications, la moyenne des créations d'emploi sur les trois derniers mois s'établit en fait à +130 000.

Ce chiffre est un peu en dessous du point-mort de 150 000, mais il ne doit pas conduire à s'inquiéter outre-mesure, assure Christophe Morel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant