Groupama AM décollecte en 2011 et se fixe de nouveaux objectifs

le
0
(NEWSManagers.com) - Outre la présentation des résultats 2011 de Groupama AM, Francis Ailhaud, directeur général de Groupama AM, a réaffirmé mardi 21 mars les objectifs de la société de gestion pour cette année. Il est également revenu sur les moyens mis en oeuvre pour y parvenir et sur quelques changements récemment intervenu comme le choix d'un nouveau dépositaire.

Côté chiffres tout d'abord : au 31 décembre 2011, la société de gestion gérait 84 milliards d'euros, dont 70,8 milliards pour le groupe, et 13,2 milliards pour les clients externes. La société de gestion, dont le résultat net a reculé de 10% à 23 millions d'euros, a enregistré une décollecte nette de 1,9 milliard d'euros, principalement sur le monétaire (-1,58 milliard). La gestion obligataire a collecté (191 millions d'euros) à la différence des actions (-95 millions) et surtout la gestion diversifiée (-205 millions). Présent à la manifestation, Jean-Marie Catala, directeur du développement, a néanmoins complété le tableau en indiquant que sur les deux premiers mois de l'année 2012, la société de gestion a d'ores et déjà collecté 1,4 milliard d'euros, dont 1,3 milliard via les fonds monétaires et 100 millions via l'obligataire.

Dans le détail, sur la France, les sorties nettes ont atteint l'année dernière 1,975 milliard d'euros tandis qu'à l'international - essentiellement en Italie - la collecte nette a été positive (+269 millions d'euros). Avec 1,7 milliard d'euros d'actifs sous gestion, l'international représente une part de 13 % de l'ensemble contre 3 % il y a quatre ans.

Pour 2012, Francis Ailhaud a rappelé la volonté de sa société de gestion de devenir un acteur de référence en Europe pour les institutionnels sur des expertises précises. Groupama AM souhaite également se développer auprès des distributeurs, se positionner sur l' épargne longue des entreprises en France et préparer de nouveaux relais de croissance hors de l'Hexagone. " Avec nos nouveaux processus de gestion, nous pourrons, par exemple, séduire les fonds souverains" , a déclaré le dirigeant.

Pour ce faire, la société de gestion entend mieux prendre en compte les spécificités de chacun de ses clients. Notamment des investisseurs institutionnels soumis à des contraintes réglementaires fortes comme Solvency 2. " Nous travaillons beaucoup les contraintes de passifs" , a expliqué Antoine de Salins, directeur des gestions, " de façon à gérer le SCR (Ndlr : Solvency Capital Requirement) et sa volatilité qui va impacter la solvabilité des entreprises en question" . Depuis cette année, Groupama AM a crée une direction des solutions globales d'investissement qui regroupe la gestion ALM (Asset liability management) - représentant 50 milliards d'euros - la gestion dynamique d'allocation - multi classes d'actifs et zone géographiques -, l'ingénierie financière ? focalisée notamment sur la modélisation des allocations dynamiques, de construction et de suivi de portefeuilles - et, enfin, un nouveau pôle baptisé " solutions groupe et épargne des entreprises" .

Francis Ailhaud a indiqué que le poste de responsable du pôle Solutions Groupe & Epargne des Entreprises restait à pourvoir. En outre, dans le cadre de cette réorganisation, le dirigeant a annoncé qu'il entendait mener une politique de ressources humaines active, avec une mobilité interne qui va être encouragée. Tout en ajoutant que des recrutements seront également à réaliser.

Groupama AM a également revu son offre de gestion en diversifiant les univers et techniques de gestion. Elargie, la gestion taux intègre désormais une activité high yield, total return, dette émergente, covered et monétaire court terme. " Pour assurer un continuum d'expertises sur toute la courbe, l'équipe monétaire est intégrée au sein de l'équipe taux" , précise-t-on chez Groupama AM. Du côté de la gestion actions, la priorité est donnée à l'Europe et à des expertises aux moteurs de performance définis et typés auxquels la société réfléchit encore.

Par ailleurs, Groupama AM a annoncé la mise en oeuvre de sa nouvelle stratégie d'investissement responsable autour de trois axes qui doit conduire, entre autres, à inclure les critères ESG dans tous les processus d'investissement de la maison et à la mise en place d'une fonction " reporting IR" (Investissement Responsable) coordonnée par l'ingénierie financière. La société de gestion compte exposer sa nouvelle stratégie d'investisseur responsable au cours des prochains mois.

Enfin, Francis Ailhaud a annoncé le changement de dépositaire sur les fonds externes. Le responsable a expliqué qu'il s'agissait d'une exigence des clients de la société de gestion le dépositaire précédent n'étant autre que Groupama dont les difficultés financières " ne lui permettait plus de conserver ce statut" . Après appel d'offres, Caceis a été choisi et conserve déjà les fonds monétaires de la maison. Quant aux autres OPCVM ? une quarantaine de fonds - ils ont pour vocation à avoir totalement migré chez le nouveau dépositaire avant la fin mai, le tout représentant 12,3 milliards d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant