Groupama AM a collecté plus de 3 milliards pour compte de tiers à fin août

le
0

(NEWSManagers.com) - Groupama Asset Management a enregistré au cours des huit premiers mois de l'année, des flux de souscription nets provenant de son activité pour le compte de clients tiers de plus 3 milliards d'euros, soit quasiment l'équivalent de la collecte en 2016. Les actifs sous gestion totaux atteignent 101,5 milliards d'euros, dont 20% sont issus de la clientèle externe.

" Cette progression est le fruit des efforts de rationalisation et de repositionnement de notre offre de gestion, entrepris dans le cadre de notre plan stratégique précédent. explique Philippe Setbon, directeur général de Groupama AM. Depuis 2015, nous opérons notamment une diversification de l'offre vers la distribution. Notre développement est aujourd'hui en plein essor sur ce segment, avec environ 1,5 milliard d'euros de collecte depuis le début de l'année" .

La filiale de gestion de Groupama indique avoir remporté en France deux appels d'offre " importants" , l'un en gestion actions, et l'autre en gestion crédit. L'activité à l'international (hors Suisse et Belgique) a contribué à hauteur de 1,1 milliard d'euros à la collecte nette, depuis le début de l'année. Hors de France, l'Espagne et l'Italie représentent les plus importants marchés en termes de flux.

Groupama AM dit envisager de nouvelles capacités d'investissement pour les années à venir, dans le cadre de son nouveau plan " GAM 2022 " . " L'ambition est de consolider la croissance organique, qui s'appuie notamment sur le dynamisme de notre collecte &" 822; Groupama AM figure parmi les sociétés de gestion d'actifs françaises ayant le plus collecté ces deux dernières années &" 822; mais aussi de projeter notre activité vers de nouveaux relais de croissance. Nous souhaitons par exemple accroître nos compétences d'analyse quantitative de façon à optimiser le volet amont de nos processus d'investissement, à l'heure où le traitement de la " data " devient incontournable dans la génération de valeur. Nous souhaitons également élargir notre offre de gestion vers de nouvelles classes d'actifs, à l'image du non coté dont la financiarisation devient structurelle" , précise Philippe Setbon.

Enfin, l'industrie de la gestion d'actifs étant " consommatrice d'outils et de ressources humaines hautement qualifiées" l' investissement sera donc aussi humain et industriel. " Nous comptons attirer de nouveaux talents et poursuivre notre transformation digitale" , ajoute le dirigeant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant