Grossesse : des tests simplifiés pour le f?tus

le
0
Un dépistage plus performant de la trisomie 21 a déjà fait chuter de 30% en un an le recours aux amniocentèses.

C'est une bonne nouvelle pour les 820.000 femmes qui chaque année mettent un bébé au monde dans notre pays. Grâce à une stratégie plus performante de dépistage de la trisomie 21, elles sont de moins en moins nombreuses à devoir subir une amniocentèse pendant leur grossesse. Jusqu'ici, cet examen invasif qui permet d'étudier les chromosomes du f½tus (caryotype) dans le liquide amniotique était pratiqué dans une grossesse sur dix, dans la plupart des cas pour affirmer ou infirmer un diagnostic de trisomie 21, qui est la cause la plus fréquente de retard mental. Un nombre non négligeable de femmes étaient cependant inquiétées à tort (faux positifs du dépistage), le résultat de l'amniocentèse se révélant finalement normal.

Un an après le top départ des nouvelles modalités de dépistage, début 2010, le bilan est largement positif. Pour l'année 2010, le nombre de caryotypes destinés à la recherche de trisomie 21 réalisés dans les laboratoires a déjà ch

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant